mis à jour le

Guinée : au moins un mort, des dizaines de blessés dans des violences

Au moins une personne a été tuée et des dizaines ont été blessées dans des affrontements entre deux communautés ethniques dans le sud-est de la Guinée depuis la nuit de dimanche à lundi, ont indiqué des sources jointes dans la région par l’AFP.
Selon une source policière et plusieurs résidents dans ces zones, les affrontements entre des Guerzé (ethnie majoritaire dans la région) et des Konianké ont éclaté à Koulé et se sont étendus à N’Zérékoré (à un millier de kilomètres de Conakry).
Trois jeunes Konianké ont d’abord été battus et torturés par des gardiens d’une station-service qui les avaient pris pour des voleurs, selon ces sources. Et des Konianké ayant appris la nouvelle s’en sont pris à des Guerzé.
La situation a dégénéré en affrontements à l’arme blanche, notamment machettes, coupe-coupe et haches selon la source policières, dans plusieurs quartiers où des habitations ont été incendiées ou saccagées. « Nous avons enregistré, depuis la nuit et les affrontements qui se sont produits à Koulé avant de se déporter à N’Zérékoré, un mort et au moins 50 blessés, dont 20 à Koulé et 30 à N’Zérékoré », a affirmé une source hospitalière à N’Zérékoré. Selon elle, l’un des jeunes admis à l’hôpital a succombé lundi matin à ses blessures.
Les villes de Koulé et N’Zérékoré sont distantes de 40 kilomètres. Jointe en milieu d’après-midi, la source policière, a fait état de « deux morts » – deux des jeunes Konianké battus et torturés par les gardiens de nuit – et « des dizaines de blessés à la machette » dans les affrontements. « Les deux communautés s’affrontent maintenant à l’aide de coupe-coupe, de haches, de pierres et de bâtons. Je ne peux pas vous dire le nombre exact de blessés dans les quartiers et même ceux qui sont allés ou ont été emmenés à l’hôpital. La situation est extrêmement grave », a-t-elle dit.
Des policiers et gendarmes ont été déployés en grand nombre à N’Zérékoré pour s’interposer entre les communautés mais ils peinaient à ramener le calme dans cette ville, alors qu’un calme précaire était revenu à Koulé, selon des témoins.
Dans certains quartiers de N’Zérékoré, les rues se sont vidées de leurs habitants. Dans la circulation, seuls étaient visibles des véhicules de la gendarmerie et de la police circulant à vive allure.
AFP

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Guinée

AFP

Guinée équatoriale: un artiste arrêté, l'Etat et la famille divergent sur les raisons

Guinée équatoriale: un artiste arrêté, l'Etat et la famille divergent sur les raisons

AFP

Inondations en Sierra Leone: au moins 19 corps retrouvés en Guinée

Inondations en Sierra Leone: au moins 19 corps retrouvés en Guinée

AFP

Libre circulation en Afrique centrale: la Guinée équatoriale bloque toujours, le Tchad accepte

Libre circulation en Afrique centrale: la Guinée équatoriale bloque toujours, le Tchad accepte

blessés

AFP

RDc: 13 morts et 64 blessés dans un accident routier

RDc: 13 morts et 64 blessés dans un accident routier

AFP

Niger: au moins 540 civils tués, enlevés ou blessés par Boko Haram depuis février 2015

Niger: au moins 540 civils tués, enlevés ou blessés par Boko Haram depuis février 2015

AFP

Attentats-suicides dans le nord-est du Nigeria: 28 morts, plus de 80 blessés

Attentats-suicides dans le nord-est du Nigeria: 28 morts, plus de 80 blessés

violences

AFP

Egypte: lourdes condamnations pour des violences mortelles devant un stade

Egypte: lourdes condamnations pour des violences mortelles devant un stade

AFP

Guinée: le gouvernement déplore les violences de Boké

Guinée: le gouvernement déplore les violences de Boké

AFP

Centrafrique: "flambée terrifiante" de violences envers des civils

Centrafrique: "flambée terrifiante" de violences envers des civils