mis à jour le

Questions autour du raid clandestin israélien contre la Syrie

L'information filtre depuis plusieurs jours dans plusieurs médias internationaux : l'armée israélienne aurait mené un nouveau raid clandestin sur la Syrie. L'attaque menée le vendredi  5 juillet  aurait visé une cargaison de missiles près du principal port syrien Lattaquié . Le matériel aurait été d’origine russe, et à destination du régime.
Aucun commentaire officiel en Israël, et ce silence devrait durer. Selon plusieurs médias étrangers pourtant, une frappe a bien eu lieu il y a 10 jours à Lattaquié, en Syrie. Elle aurait été menée par des avions de combat ou par un sous-marin israélien Dolphin.

Le raid aurait visé une cargaison de missiles anti-navires de guerre. Des missiles de fabrication russe récemment livrés par Moscou au régime de Bachar el-Assad, selon les informations du New York Times.

Lignes rouges

Israël et la Syrie partagent une frontière et sont toujours techniquement en état de guerre. Ces derniers mois, plusieurs officiels israéliens ont expliqué qu'ils n'accepteraient pas de voir franchir certaines lignes rouges fixées par l'Etat hébreu. Pour Israël, pas question de voir la Syrie se doter d'armements sophistiqués susceptibles de modifier le rapport de force entre les deux pays. Il s'agit notamment de missiles S-300 vendus par la Russie à Damas, mais qui n'auraient pas encore été livrés.

L'autre ligne rouge, du point de vue d'Israël, est le transfert d'armements conventionnels ou non à des organisations hostiles à l'Etat hébreu. Qu'il s'agisse d'alliés de Bachar el-Assad comme le Hezbollah libanais, ou de groupes radicaux jihadistes présents en Syrie.

La Turquie aurait aid

Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a démenti lundi les informations des médias sont lesquelles Israël aurait utilisé des bases militaires turcs afin de mener des frappes contre la Syrie le 5 juillet.
« C’est un mensonge absolument infondé, une nouvelle qui ne contient pas une once de vérité. Il n’est pas question d’une participation de la Turquie, fût-elle partielle, à une opération militaire aux côtés d’Israël », a indiqué le ministre dans une interview à la chaîne NTV.
Auparavant, la presse a relayé l’information selon laquelle le port syrien de Lattaquié aurait été le 5 juillet la cible d’avions israéliens qui cherchaient à détruire les systèmes de missiles antinavires russes Iakhont.
Le Sunday Times a ensuite publié un article affirmant que la frappe contre le port syrien aurait été réalisée depuis un sous-marin israélien.
Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est refusé à tout commentaire sur cette question.

Depuis le début de l'année, quatre mystérieuses frappes sur la Syrie ont été attribuées à Israël. Interrogé sur la chaîne américaine CBS, le Premier ministre israélien n'a ni confirmé ni démenti les informations sur cette frappe présumée. « Dès qu’il se passe quelque chose au Moyen-Orient, on accuse Israël », a déclaré Benyamin Netanyahu, ajoutant : « Je n’ai pas l’habitude de dire ce qu’on fait ou ne fait pas. Je peux vous dire que ma politique est d’empêcher le transfert d’armes dangereuses au Hezbollah et à d’autres groupes terroristes. »

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

raid

AFP

Nigeria: 3 morts dans un raid attribué

Nigeria: 3 morts dans un raid attribué

AFP

Egypte: 10 islamistes présumés tués dans un raid policier

Egypte: 10 islamistes présumés tués dans un raid policier

AFP

Somalie: au moins huit morts dans un raid de l'armée somalienne

Somalie: au moins huit morts dans un raid de l'armée somalienne

clandestin

La rédaction

Revue de presse. Rencontre avec Karim, un clandestin marocain en Algérie

Revue de presse. Rencontre avec Karim, un clandestin marocain en Algérie

Ambroise DAGNON

Bayan Mahmud : De passager clandestin

Bayan Mahmud : De passager clandestin

La rédaction

Revue de presse

Revue de presse

Syrie

AFP

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

AFP

Mondial-2018: l'Argentine doit se reprendre, la Syrie pour un nouvel exploit?

Mondial-2018: l'Argentine doit se reprendre, la Syrie pour un nouvel exploit?

AFP

Ces réfugiés étrangers qui restent en Syrie malgré la guerre

Ces réfugiés étrangers qui restent en Syrie malgré la guerre