mis à jour le

ABDOULAYE SARR, ENTRAINEUR DU JARAAF «Nous avons des problèmes, mais nous n’allons pas déballer»

Le Jaraaf n'arrive pas à profiter des nombreux coups d'arrêt de Diambars pour s'emparer de la tête de la Ligue 1 et filer droit vers le sacre. L'objectif du club. Le problème ? L'entraîneur du club médinois, Abdoulaye Sarr, estime que ce n'est pas sportif, mais plutôt «interne au club».

Pourquoi le Jaraaf ne profite-t-il pas des coups d'arrêt de Diambars ?

C'est un problème de cycle et d'environnement. Il faut être à l'interne pour savoir. Ça ne m'inquiète pas. Je sais pourquoi actuellement on a ces difficultés. Mais, je pense qu'il faudrait aussi être serein. Un entraîneur assume les résultats. Quels que soient les résultats, il ne faut jamais jeter la responsabilité sur l'autre. Moi, je prends tout sur moi. Nous sommes en train de régler petit à petit en interne. Et je pense qu'on trouvera des solutions.

Vous avez fait 2-2 contre Gorée. Qu'est-ce qui a manqué à votre équipe ?

Dans ce championnat, en haut et en bas, rien n'est joué. Prendre un point, c'est de l'or. On a pris un point, donc je pense qu'on a arrêté l'hémorragie. Maintenant, de retour à la maison, on va laver le linge sale en famille. Au lieu de faire des déballages, moi je préfère garder la sérénité. Etre costaud dans des moments de difficultés, parce que je sais que l'équipe a des moyens, dans le jeu, de terminer fort.

Etes-vous toujours confiant pour le titre ?

Nos ambitions restent intactes. Et l'espoir pour le titre demeure toujours. De toutes les façons, chaque journée avance avec ses réalités. Deux journées durant, on n'a pas pris de point. Aujourd'hui (samedi dernier), on marque un point. Je pense qu'il faut juste se remettre en question. Analyser sereinement et repartir du bon pied. C'est ça la vie aussi. Ce sont des cycles. On a fait 17 matches sans perdre : 13 matches de championnat et 4 matches de coupe. Donc, nous allons jouer le titre jusqu'au bout.

Avez-vous vraiment les moyens de vos ambitions ?

C'est toujours les mêmes problèmes que connaissent tous les clubs sénégalais. C'est le problème des moyens. Je pense que sur ça, il ne faut pas faire la fine bouche. Il y a des choses qu'il ne faut pas étaler sur la place publique. On va gérer à l'interne, sereinement. Je pense qu'on trouvera les solutions.

Propos recueillis par
Issiaka TOURE


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

entraîneur

AFP

JO-2016/Athlétisme: un entraîneur kényan exclu pour violation des règles antidopage (CIO)

JO-2016/Athlétisme: un entraîneur kényan exclu pour violation des règles antidopage (CIO)

AFP

Transfert: le Français Hubert Velud nommé entraîneur du TP Mazembe

Transfert: le Français Hubert Velud nommé entraîneur du TP Mazembe

AFP

Foot: José Anigo nouvel entraîneur de l'Espérance Tunis

Foot: José Anigo nouvel entraîneur de l'Espérance Tunis