mis à jour le

Des troupes africaines avec l’armée française sur les Champs Elysées

Le défilé du 14 juillet, ouvert cette année au sol par les troupesmaliennes, s’est déroulé dimanche matin sur la célèbre avenue des Champs Elysées à Paris, sous un soleil radieux et en présence d’une foule dense.

La cérémonie, qui a débuté peu après 08H00 GMT sera suivie par un entretien télévisé de François Hollande qui cherchera à rassurer des Français pessimistes du fait de la morosité économique.

A bord d’un véhicule de commandement, le président a passé en revue les troupes depuis l’Arc de Triomphe avant de descendre les Champs Elysées, escorté par les cavaliers de la Garde Républicaine, donnant ainsi le coup d’envoi du défilé

Sur son passage, quelques huées et sifflets ont été entendus, provenant d’opposants au mariage homosexuel.

La patrouille de France a tracé dans le ciel parisien le drapeau bleu-blanc-rouge, survolant la tribune officielle, où se trouvaient, aux côtés de François Hollande, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré et les ministres de la Défense de treize pays africains ayant participé aux opérations au Mali

Les moyens aériens se sont succédé avant que ne commence le défilé au sol.

Une soixantaine de soldats maliens ont défilé, suivi d’un détachement de la Minusma, la force de l’ONU à forte composante africaine qui a pris ses fonctions début juillet au Mali.

Ce contingent était suivi d’un détachement des unités françaises qui ont constitué le fer de lance de l’opération Serval.

Environ 3.200 militaires français sont toujours déployés au Mali, pour faciliter notamment l’organisation de l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu le 28 juillet.

Un détachement croate, invité d’honneur deux semaines après l’entrée de ce pays dans l’Union européenne, a également défilé sous le regard du président Ivo Josipovic.

Si les troupes à pied – 4.823 hommes et femmes – sont aussi nombreuses que l’an dernier, le nombre de véhicules (265, soit 35% de moins qu’en 2012), d’avions et d’hélicoptères (12% en moins) a été légèrement réduit pour une économie globale, selon la défense, de 10% à 15% par rapport à 2012.

AFP

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Africaines

AFP

Les armées africaines sous-équipées face aux jihadistes

Les armées africaines sous-équipées face aux jihadistes

AFP

Les réseaux sociaux, porte-voix des jeunesses africaines

Les réseaux sociaux, porte-voix des jeunesses africaines

AFP

Mondial-2018:

Mondial-2018:

champs

AFP

Soudan du Sud: les rebelles revendiquent le contrôle de champs pétroliers

Soudan du Sud: les rebelles revendiquent le contrôle de champs pétroliers

AFP

Libye: production incertaine sur 11 champs pétroliers après des attaques

Libye: production incertaine sur 11 champs pétroliers après des attaques

AFP

Libye: des extrémistes s'emparent de deux champs pétroliers

Libye: des extrémistes s'emparent de deux champs pétroliers