mis à jour le

damadeya-djigui soutient la candidature de Modibo Sidibé

L'Association Adamadeya-djigui, qui est une association de personnes en situation de handicap, soutient désormais sans ambigüité la candidature de l'ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, candidat des Forces alternatives pour le renouveau et l'émergence (Fare) à la présidentielle du 28 juillet 2013.

 

 

La cérémonie d'adhésion des membres de l'Association Adamadeya-djigui a eu lieu le lundi 8 juillet 2013 au jardin d'enfants de Médine. Elle était présidée par Me Diarra Fatoumata Sidibé, secrétaire adjointe aux questions juridiques du bureau national du parti Fare an ka wuli et nom moins secrétaire politique de la section Fare de la commune II du district de Bamako. Me Diarra Fatoumata Sidibé était entourée de quelques responsables de la section Fare de la commune II et d'Ibrahim Kouyaté dit Grand Griot, président de l'Association Adamadeya-djigui.

 

 

En décidant de soutenir la candidature de Modibo Sidibé à la présidentielle du 28 juillet, c'est une reconnaissance envers l'ancien Premier ministre, qui a su soutenir les personnes en situation de handicap lorsqu'il était aux affaires, a indiqué le président de l'Association Adamadeya-djigui. À l'en croire, Modibo Sidibé a été d'un grand apport pour les personnes en situation difficile lors de son passage  aux affaires. «Grâce à son engagement, le mois de la solidarité a eu une ampleur au Mali», a-t-il rappelé. Avant d'assurer la forte délégation de la section Fare de la commune II de leur engagement total à faire élire l'ancien Premier ministre dès le premier tour de la présidentielle du 28 juillet prochain. Aussi, il a confirmé à la délégation de la section Fare, qu'en plus de Adamadeya-djigui, Modibo Sidibé bénéficiera des soutiens de plusieurs autres associations des handicapés du district de Bamako.

 

 

Cette cérémonie d'adhésion a été surtout rehaussée par plusieurs témoignages de personnes en situation difficile sur la personnalité de Modibo Sidibé. L'association Adamadeya-djigui en a profité pour inviter ses membres à retirer leurs cartes Nina, en vue d'assurer une victoire éclatante à leur candidat.

 

 

De son côté, Me Diarra Fatoumata Sidibé s'est dit très impressionnée par cette adhésion et la mobilisation de l'association Adamadeya-djigui pour soutenir la candidature de Modibo Sidibé. Et à elle d'ajouter qu'ils ne seront pas déçus de leur choix, car, soulignera-t-elle, le candidat a beaucoup d'estime pour les personnes en situation de handicap. C'est pourquoi son programme horizon de 2013 prend en compte toutes leurs préoccupations, a déclaré Mme Diarra Fatoumata Sidibé.

Seyni TOURE

***

 

 

Wassala et ses 16 villages environnants promettent la victoire à Modibo Sidibé le 28 juillet

Après le lancement de sa campagne électorale le 7 juillet 2013 au Stade Abdoulaye Makoro Sissoko de Kayes, qui a d'ailleurs été une grande réussite à Kayes, le candidat des Fare a continué dans la région de Kayes en mettant le cap sur le cercle de Bafoulabé, première étape, Diamou, où tout le village était mobilisé comme un seul homme pour accueillir Modibo Sidibé et sa délégation composée de Gakou Salimata Fofana, Alou Sow, Birama Sidibé, le doyen Mangara, Amadou Cissé dit Kamalen Kountigui.

 

 

Tous les villages de la commune de Diamou ont été visités par Modibo Sidibé, l'un des plus gros villages comme Selenkegny a réservé un accueil exceptionnel au fils du capitaine Mamadou Sidibé. Les jeunes et les femmes ont fait savoir que sa présence pour la deuxième fois dans leur village prouve qu'il leur accorde de l'importance et lui ont fait savoir que la balle est dans leur camp : le 28 juillet, au petit soir, ils vont eux-mêmes communiquer leur résultat à Modibo Sidibé. De Selenkegny à Bafoulabé, Modibo Sidibé a fait escale dans tous les villages afin de bien expliquer son projet de société, horizon 2030. Un projet qui met l'homme au centre de tout développement.

 

 

Bafoulabé est comme un retour à la source car son père a servi dans ce cercle qui est d'ailleurs le premier cercle du Mali. Après les salutations chez le chef de village et l'imam, il y a eu un meeting au cours duquel le coordinateur des Fare a fait le point des préparatifs, la stratégie de conquête des voix et la sensibilisation des populations à aller retirer leurs cartes Nina, mais  aussi la formation des délégués du candidat. Les Fare sont appuyés par Cheick Oumar Sissoko, le secrétaire général du CNID, qui a décidé de soutenir la candidature de Modibo Sidibé. Pour lui, la présidentielle est une affaire individuelle et ce sont les candidats qu'il faut regarder et non les partis politiques. Dans le même sens, les jeunes et les femmes de Bafoulabé ont mis en place des cellules qui sont en train de faire le porte-à-porte, cela avec l'aide des Fare. Le coordinateur du cercle Makan Filing Dabo s'est dit très confiant car le travail entamé par les femmes et les jeunes va continuer dans les autres communes du cercle et de part et d'autre du fleuve.

 

 

Wassala, village de la maman du candidat, a été l'avant-dernière étape de la visite dans le cercle de Bafoulabé. Ici, l'émotion était à son comble, quand Modibo Sidibé est rentré dans le village de Wassala. Les témoignages pleuvaient de partout, à commencer par Zan Sidibé, grand-frère de Modibo Sidibé, qui n'a pas voulu trop s'épancher.

 

 

Le chef de village Mody Sissoko a fait savoir qu'il ne fera que revenir sur ce qu'il avait dit l'année dernière : «Ici il n'y aura pas deux bulletins dans les urnes, ça sera le 100% à Wassala et dans les 16 villages qui nous entourent. Nous vous donnons notre parole et nous n'allons jamais la trahir». Et Minata Damba au nom des femmes est revenue sur le même engagement : «depuis l'année dernière nous sommes là-dessus, nous ne sommes pas découragées, pour nous les femmes de Wassala, votre victoire est assurée jusqu'à Koulouba». Le porte-parole de la jeunesse Drissa Kanté, dans son intervention, a remercié le candidat et sa délégation. Avant de les rassurer que Wassala et ses villages environnants sont déterminés pour la victoire finale de Modibo Sidibé. Car, en plus de ceux qui sont dans les villages, les ressortissants à travers le Mali vont voter pour Modibo Sidibé. Le but, c'est Koulouba selon Kanté.

 

 

Très ému, Modibo Sidibé n'a fait que remercier les siens, les yeux pleins de larmes. Car, c'est à Wassala qu'on lui a donné de l'argent pour qu'il puisse se présenter à la présidentielle. C'était en 2012. Aujourd'hui, il pense que le travail effectué le rassure et il a promis de ne pas les décevoir. Il a tout simplement demandé aux populations d'aller retirer leurs cartes Nina pour un vote massif le 28 juillet prochain.

 

 

Mantali, dernière étape dans le cercle de Bafoulabé, le parcours du candidat a été dominé par les salutations aux chefs traditionnels et le meeting au siège des Fare. Les femmes de Mantali sont massivement sorties pour accueillir Modibo Sidibé et lui ont réaffirmé leurs soutiens. Kita a été un bref passage en raison du fait que le candidat devrait revenir à Bamako. Cette étape sera reprogrammée.

Kassim TRAORE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

candidature

AFP

Mondial-2026: le président de la CAF appelle

Mondial-2026: le président de la CAF appelle

AFP

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

AFP

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature