mis à jour le

Découverte du tourisme rural

Belle initiative des départements de l'architecture des universités d'Oran et de Tlemcen que d'initier leurs étudiants à la restauration de sites en terre et pierre, ainsi que la constructions d'habitats troglodytes pour des projets de tourisme rural. Ainsi, épousant la thèse du lancement d'un projet initié par une agence événementielle dénommée «Trekking et Tradition», les responsables des départements d'architecture d'Oran et Tlemcen, ont voulu à travers leur programme «Découverte», sortir les futurs architectes de l'habituelle pratique consacrée à la construction urbaine avec ses édifices et grands espaces afin de les diriger sur une autre voie, celle de l'habitat traditionnel et de sa réhabilitation dans le cadre du tourisme rural. Après avoir fait des sorties sur le site en question, à savoir, le séculaire village abandonné de Ouled Bellahcène, à Béni-Bahdel dans la daira de Béni-Snous, wilaya de Tlemcen, les enseignants ont encadré leurs étudiants pour effectuer des relevés techniques afin de réaliser des travaux de fin de cursus dans l'optique peut-être, d'une thèse de doctorat. Dans ce cadre, Chenine Abderrahim, maître-assistant au département d'architecture d'Oran, dira : «L'idée de nous engager dans cette option est novatrice tant par l'aspect architectural que nous étudions sur ce site de maisons troglodytes que par la découverte de régions qui nous sont inconnues pour nous Algériens.» Il faut savoir que l'agence qui lance ce projet, prévoit plusieurs activités qui s'articulent autour de ce site, d'abord les randonnées, la pêche sportive, les jeux de nos ancêtres, le tourisme et le séjour basés sur un hébergement et une restauration traditionnels. C'est pour cela que l'étude réalisée par les deux départements d'architectures sera un précieux apport pour la conservation du cadre initial du village des Ouled Bellahcène. L'étudiante, Fodil Fatma-Zohra, qui a participé à l'étude et à l'exposition des travaux et maquettes, soutiendra : «Franchement j'ignorais que de tels beaux sites existaient en Algérie. Le travail qu'on a entamé nous a ouvert la voie pour une réflexion sur l'architecture traditionnelle répondant à un tourisme rural et écologique.» Pour le chef de département de l'université de Tlemcen, Lobiyed Abdessamad, dont la structure a participé à cette étude avec pas de moins de 180 étudiants, il déclarera que cette fois, le programme «Découverte» a débouché sur l'habitat troglodyte, soit un sujet d'actualité. Enfin, il est important de souligner que pareille opération, donnera des débouchés certains aux nombreux futurs architectes et également notre patrimoine soumis à de telles études sera préservé de toutes restaurations sauvages, pour les besoins du tourisme rural et qui ne répondent pas à des règles de conservation.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

découverte

AFP

RDCongo: l'ONU annonce la découverte de 17 nouvelles fosses communes

RDCongo: l'ONU annonce la découverte de 17 nouvelles fosses communes

AFP

Sierra Leone: découverte d'un diamant de plus de 700 carats

Sierra Leone: découverte d'un diamant de plus de 700 carats

AFP

Tunisie: découverte de caches d'armes

Tunisie: découverte de caches d'armes

tourisme

AFP

L'embellie se confirme pour le tourisme au Maroc

L'embellie se confirme pour le tourisme au Maroc

AFP

La Côte d'Ivoire va investir dans le tourisme médical

La Côte d'Ivoire va investir dans le tourisme médical

AFP

Le Bénin mise sur le tourisme pour dynamiser son économie

Le Bénin mise sur le tourisme pour dynamiser son économie