mis à jour le

Campagne présidentielle 2013 : Dramane Dembélé fait vibrer les Cœurs à Sikasso !

Le candidat de l'Alliance Démocratique pour le Mali (ADEMA) a choisi la ville de Sikasso pour lancer sa campagne présidentielle. Dans un stade Babemba Traoré archi comble, Dramane Dembélé a présenté les mesures phares de son projet de société qui sont principalement dirigées vers les jeunes et les femmes. C'était le dimanche 7 juillet dernier à Sikasso.

Originaire de la région de Sikasso, plus précisément de Douga, dans la localité de Koutiala, c'est dans la capitale du Kénédougou que le candidat Dramane Dembélé a démarré sa campagne pour Koulouba. Et les sikassois, pour répondre à son appel, sont sortis massivement pour lui témoigner leur soutien.

Avant son intervention, se sont, tour à tour, succédés à la tribune, M. Nazzanga Dissa, secrétaire général de l'ADEMA PASJ de la section de Sikasso, le coordinateur des sections ADEMA de la section de Sikasso, l'honorable Abdoulaye Dembélé et le président de l'Alliance pour le Renouveau Politique (ARP), M. Youssouf Touré.

 

 

A l'ouverture de la cérémonie, M. Nazzanga Dissa a tenu à saluer les dix autres candidats aux primaires de l'ADEMA PASJ qui ont accepté de s'aligner derrière Dramane Dembélé qui, désormais, « porte le flambeau » du parti. Selon M. Dissa, « si Dra est inconnu du grand public, ce n'est pas le cas au sein du parti. Durant plus de dix ans, il a fait preuve de ténacité et de militantisme. M. Dissa dira ensuite que tous les responsables du parti « sont prêts à verser leur sang pour la patrie ».

 

 

Par ailleurs, il a exhorté les militants et les sympathisants de l'ADEMA à voter pour Dramane Dembélé le jour du vote, avant de signaler que la victoire du candidat ADEMA à la présidentielle sera un prélude pour une autre victoire aux scrutins législatifs et communaux.

L'honorable M. Abdoulaye Dembélé a, quant à lui, souligné le fait que Dramane Dembélé est porté par « l'immense solidarité » qui anime les militants de l'ADEMA.

 

 

Selon l'honorable, « le peuple souverain de la section ADEMA PASJ de Sikasso est prêt à donner la victoire à Dra dès le premier tour». Pour lui, avec Dramane Dembélé « un Mali de paix et indivisible » est possible.

 

 

Le président de l'ARP, Youssouf Traoré, pour sa part dira que le destin a d'ores et déjà choisi Dramane Dembélé pour être le président de la République du Mali. « Sa voie est toute tracée en direction de Koulouba » a-t-il déclaré. Néanmoins, pour une victoire certaine, il a exhorté tous les militants et sympathisants de l'ADEMA à aller retirer leur carte NINA et à voter pour Dramane Dembélé.

 

 

Selon M. Traoré, ne pas remplir ce devoir citoyen reviendrait à trahir et le candidat et le parti. « Le jour de la vérité est le jour du vote » a-t-il martelé. Il a fini son discours en disant que le Mali est un pays béni et que quiconque essaye de le dénigrer le paiera très cher.

 

 

Très ému par l'accueil que lui ont réservé les sikassois, Dramane Dembélé a présenté son projet de société.

 

 

Concernant la femme et la famille, Dra prévoit de mettre en place, s'il est élu, un accès facile au financement et une plus grande protection sociale à travers un fonds annuel de 20 milliards de F CFA qui garantirait les projets portés par les femmes et les groupements féminins.

 

 

Pour la protection sociale, la mise en place d' « une Bourse de Sécurité Familiale » devrait bénéficier aux 300000 familles les plus défavorisées. Elle couterait 25 milliards de F CFA à l'Etat malien et chaque famille bénéficierait de 100000 F CFA par an. Cette bourse servirait aussi à scolariser un nombre plus important d'enfant.

 

 

En direction des femmes et dans le cadre de l'AMO (l'Assurance Maladie Obligatoire), il a prévu « un suivi systématique et gratuit durant la grossesse, un forfait obstétrical et un certain nombre d'échographies obligatoires ».

 

 

Selon Dramane Dembélé, « notre école ne remplit plus son rôle d'ascenseur social ». Aujourd'hui, toujours selon Dra, 56% des jeunes sortent du fondamental avec des lacunes en lecture, en écriture et en calcul. Concernant l'université, il propose un pacte de réussite entre la République et les enseignants. Il prévoit la mise en place d'un chèque emploi qui permettra aux jeunes diplômés sans emploi de se former davantage pour accroitre leurs chances sur le marché de l'emploi. Il prévoit aussi la mise en place d'un dispositif qui permettra aux jeunes sans qualification d'avoir un « nouveau départ dans la vie ». Environ, 40000 jeunes seraient concernés.

 

 

L'emploi des jeunes est une des priorités du candidat de l'ADEMA à la présidentielle. Président de la république, il s'engage à créer 1000000 d'emplois sur le quinquennat, soit 200000 emplois par an. A travers la création d'un fonds d'investissements d'un montant de 30 milliards de F CFA. Il entend aussi appuyer les projets de jeunes entrepreneurs. Le but est d'atteindre un taux d'emploi de 80 % chez les jeunes alors que le taux de chômage atteint aujourd'hui 54%.

 

 

Dans le domaine de l'agriculture, Dra projette de créer des centres Agro-business et des sociétés de services agricoles et d'élevage en partenariat avec le secteur privé dans le but de professionnaliser et de mécaniser l'agriculture.  Il souhaite également l'ouverture du 3eme bief de l'office du Niger tout en dotant la BNDA de moyens accrus.

 

 

Dans son projet de société, Dra s'engage à mettre en place, s'il accède aux affaires, une politique favorable à la création d'entreprises, à l'investissement, à la création d'emplois. A cet effet, il prévoit la création d'un fonds d'investissement de 50 milliards chacun. Le premier sera consacré au financement des PME/PMI et le second vers le financement de notre industrie.

 

 

Enfin, concernant la lutte contre la corruption et le népotisme, Dra pense que la solution réside au sein de la justice. Selon lui, il faut réformer le Conseil Supérieur de la Magistrature en y positionnant des élus nationaux et des représentants des chambres consulaires. Il faut garantir l'indépendance des juges et restaurer la crédibilité des professions juridiques et judiciaires. Il faut aussi, « la création d'un poste de Procureur Général élu pour garantir une véritable politique pénale ».

 

 

En terminant son discours, Dramane Dembélé a déclaré que l'état dans lequel se trouve notre pays n'est pas une fatalité. C'est pour cela, qu'il exhorte les maliens « au don et au dépassement de soi ». Dra enfin, dira qu'il est prêt à diriger le pays et qu'il « mesure la gravité d'incarner cette haute fonction ».

Pour terminer la cérémonie, le président par intérim de l'ADEMA, M. Iba N'diaye signalera que « la fidélité est la première des valeurs à saluer ». Selon lui, si tous les comités se mobilisent, « l'objectif sera atteint » à condition d'effacer « les doutes et la suspicion ».

M. N'diaye, pour marquer toute la solidarité du parti avec Dramane Dembélé, conclura : « ... et si nous devons tomber ensemble, nous tomberons ensemble et avec dignité ».

 

 

Ahmed M. Thiam

Envoyé spécial à Sikasso

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

campagne

AFP

Référendum en Mauritanie: l'unique parti appelant au non dénonce une campagne "inégalitaire"

Référendum en Mauritanie: l'unique parti appelant au non dénonce une campagne "inégalitaire"

AFP

Angola: début officiel de la campagne pour les élections d'août

Angola: début officiel de la campagne pour les élections d'août

AFP

Mauritanie: ouverture de la campagne pour le référendum constitutionnel

Mauritanie: ouverture de la campagne pour le référendum constitutionnel

présidentielle

AFP

Le Kenya suspendu

Le Kenya suspendu

AFP

Présidentielle au Kenya: attente anxieuse de l'officialisation des résultats

Présidentielle au Kenya: attente anxieuse de l'officialisation des résultats

AFP

Rwanda: Kagame confirmé vainqueur avec près de 99%

Rwanda: Kagame confirmé vainqueur avec près de 99%

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013