mis à jour le

FLN à Sidi Bel Abbès : des militants du parti appellent à la destitution du mouhafedh

Le FLN est de nouveau dans la tourmente à Sidi Bel Abbès. Militants et membres dissidents du bureau de la mouhafadha ont appelé, hier encore, à la destitution du député-mouhafedh Lebied Mohamed, à qui il est reproché d'avoir imprégné une logique «clanique» et «sapé» par la division les instances locales de l'ex-parti unique. La désignation très contestée du député en question à la tête du groupe parlementaire à l'APN constitue, selon eux, une «dérive» grave qui renseigne sur la persistance du malaise qui mine les structures de cette formation politique. Hier, de nouvelles accusations ne manquant pas de gravité ont été lancées par une partie des députés du FLN de la wilaya à l'endroit du  mouhafedh, qui se serait substitué à eux, à leur insu, pour appuyer sa candidature au Parlement. «Lebied n'a pas hésité à parapher des motions de soutien au nom de plusieurs députés pour se faire désigner à l'APN, malgré l'opposition farouche d'une bonne partie de l'Assemblée nationale», nous ont confié deux députés de Sidi Bel Abbès ayant requis l'anonymat. Rappelons que près de 300 militants ont observé récemment un énième sit-in pour exiger la levée de l'immunité parlementaire du député-mouhafedh. Selon les organisateurs de ce rassemblement, le  mouhafadh porte l'entière responsabilité de la «déliquescence» des structures locales du parti au niveau local. Plusieurs ex-responsables du parti au niveau local - tels l'ex-président de l'Assemblée de wilaya (APW) Fekaï Boumediène, l'ancien maire de Sidi Bel Abbès Mim Miloud et l'ex-sénateur et membre du bureau politique Bentabet Azzi - estiment que le départ du  mouhafedh et la levée de son immunité parlementaire seront suivis par une action en justice contre «celui qui a porté énormément préjudice à l'image du parti à Sidi Bel Abbès». Parmi les griefs retenus contre le  mouhafadh, qui en est à son quatrième mandat parlementaire sous les couleurs du FLN, les principaux animateurs de la contestation énumèrent notamment l'«abus de pouvoir», le recours à la «chkara» et au «clientélisme». Aujourd'hui encore, un autre sit-in est prévu au siège de la mouhafadha où les militants opposés à l'actuel mouhafedh ont, depuis quelque temps, opté pour l'installation de tribunaux populaires pour juger les responsables du parti, dont Abdelaziz Belkhadem, qu'ils accusent d'avoir dévié le FLN de sa trajectoire «démocratique».

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

FLN

AFP

Législatives en Algérie: du FLN aux islamistes, les forces en lice

Législatives en Algérie: du FLN aux islamistes, les forces en lice

AFP

Algérie: des journaux critiquent un soutien de l'armée au chef du FLN

Algérie: des journaux critiquent un soutien de l'armée au chef du FLN

Algérie

Les Algériens élisent leur président

Les Algériens élisent leur président

Bel

Ambroise DAGNON

Guingamp: Yatabaré jouera bel et bien contre Evian-Thonon

Guingamp: Yatabaré jouera bel et bien contre Evian-Thonon

Raoul Mbog

Le Cameroun est bel et bien (PAS) gouverné

Le Cameroun est bel et bien (PAS) gouverné

Raoul Mbog

Le Cameroun est bel et bien (PAS) gouverné

Le Cameroun est bel et bien (PAS) gouverné

militants

AFP

CAN: des militants gabonais appellent au boycott

CAN: des militants gabonais appellent au boycott

AFP

RDC: libération de 19 militants du mouvement d'opposition Lucha

RDC: libération de 19 militants du mouvement d'opposition Lucha

AFP

Nigeria: 150 militants pro-Biafra tués selon Amnesty

Nigeria: 150 militants pro-Biafra tués selon Amnesty