mis à jour le

Energie solaire : la solution SPeedtech Energy en marche au Burkina

Le Ministre des mines et de l'Energie, Lamoussa Salif Kaboré, a procédé, ce jeudi 11 juillet 2013, à l'inauguration de Speedtech Energy, une usine d'assemblage de matériels solaires.

Une alternative aux délestages. Financée à près de 999 millions de francs CFA, la toute nouvelle firme de matériels solaires, sise au quartier Pissy de Ouagadougou, entend contribuer à fournir plus d'énergie stable au Burkina Faso. Initié en 2010, le projet connait cette année son aboutissement.

Cinq raisons pour s'installer au Burkina Faso

Retraçant l'historique de l'usine, l'ambassadeur de la République de Chine (Taiwan) au Burkina, Shen Cheng-Hong, a indiqué qu'elle avait d'abord été initiée en 2010 dans un projet bilatéral dénommé « Introduction de la technologie photovoltaïque ».

N'ayant pas été réalisée à cette époque, elle a été reconduite à l'issue de la 9e session de la Commission mixte Burkina-Taiwan, tenue en 2012, sous l'appellation « Eclairage public solaire et installation d'une centrale solaire photovoltaïque ».

En choisissant de s'installer au Burkina, les responsables de Speedtech Energy se sont basés sur cinq raisons fondamentales que sont :
- le Burkina Faso a assez de soleil,
- il y a un progrès technologique au Burkina Faso,
- le Burkina Faso est le meilleur ami de Taiwan en Afrique de l'Ouest,
- la Cedeao constitue un grand marché et
- l'administrateur de la société garde encore par devers lui des raisons personnelles.

« En plus de créer des emplois, nous voulons ½uvrer au transfert des compétences. Ce qui me permet de dire qu'avec cette usine, nous voulons contribuer au développement du Burkina Faso », a indiqué l'administrateur de la Société.

Un profit pour les Burkinabè

Pour l'ambassadeur Shen Cheng-Hong, le projet, qui a été réalisé en grande partie par la société taiwanaise, a permis d'installer 600 lampadaires solaires à Ouagadougou, Koudougou et Ouahigouya et de fournir des lampes-torches solaires aux élèves des zones non électrifiées.

« En ouvrant son usine ici à Ouagadougou, Speedtech Energy montre sa volonté de se rapprocher davantage des bénéficiaires des installations déjà réalisées et d'autres futurs clients potentiels », a ajouté le diplomate taiwanais.

L'installation de cette usine est tout à l'honneur du Ministre des mines et de l'Energie, Salif Kaboré. « Cette nouvelle usine, en plus de la création d'emplois stables pour nos populations, va accroître considérablement l'offre des produits solaires photovoltaïques pour l'électrification et l'accès à des sources d'éclairage moderne pour couvrir aussi bien au Burkina Faso dans la sous-région », a indiqué Salif Kaboré. Mieux, selon le patron des mines et de l'Energie, l'usine répond bien à la politique mise en place par le gouvernement burkinabè.

Tenue par des Burkinabè et des Taiwanais, l'usine de Speedtech Energy pourra embaucher soixante (60) personnes et produira 1000 mégawatts par an lorsqu'elle aura atteint sa vitesse de croisière.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

énergie

Développement durable

Le projet de ferme géante d'éoliennes au Kenya symbolise le boom africain

Le projet de ferme géante d'éoliennes au Kenya symbolise le boom africain

Djamila Ould Khettab

Revue de presse. Energie renouvelable, développement durable : Où en est l’Algérie ?

Revue de presse. Energie renouvelable, développement durable : Où en est l’Algérie ?

LNT

Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire

Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire

solaire

AFP

L'Afrique se tourne vers le solaire pour les zones oubliées

L'Afrique se tourne vers le solaire pour les zones oubliées

AFP

Maroc: une centrale solaire géante inaugurée dans le Sahara

Maroc: une centrale solaire géante inaugurée dans le Sahara

AFP

Maroc: 1,7 milliard d’euros pour la prochaine phase d'un projet solaire

Maroc: 1,7 milliard d’euros pour la prochaine phase d'un projet solaire

marche

AFP

Tchad: opposants interpellés, marche dispersée

Tchad: opposants interpellés, marche dispersée

AFP

Gabon: une marche blanche réunit un millier de personnes après les violences post-électorales

Gabon: une marche blanche réunit un millier de personnes après les violences post-électorales

AFP

La Banque centrale du Nigeria réadmet les banques sur le marché international des changes

La Banque centrale du Nigeria réadmet les banques sur le marché international des changes