mis à jour le

Ils adoptent un enfant et le violent pendant six ans

Un couple homosexuel australien a été jugé aux Etats-Unis pour des abus sexuels répétés pendant six ans sur l'enfant russe qu'ils ont "acheté" en 2005 . Mark J. Newton a été condamné à 40 ans de prison. Son compagnon, Peter Truong, qui a plaidé coupable, attend encore de connaître sa peine."Être père a été un honneur et un privilège pendant les six plus belles années de ma vie", a déclaré à la cour Mark Newton, 42 ans, juste avant d'être condamné. Avec son compagnon, Peter Truong, 36 ans, il abusa sexuellement d'un enfant russe "adopté" après avoir payé une femme russe 8000 dollars pour le porter. Selon la police, les faits reprochés ont commencé à peine quelques jours après la naissance de l'enfant, emmené ensuite aux quatre coins du monde au cours de voyages sordides. Pendant six ans, le couple s'est rendu à différents endroits du globe avec le petit garçon pour l'offrir à au moins huit autres prédateurs sexuels via un réseau pédophile appelé "Boy Lovers Network" ("le réseau des amoureux des garçons"). C'est d'ailleurs en arrêtant trois de ces hommes avec du matériel pédopornographique que la police australienne a commencé à s'intéresser à Newton et à son compagnon. Ils ont été arrêtés en février 2011 aux Etats-Unis alors qu'ils rendaient visite à de la famille. Une perquisition de leur domicile de Cairns, en Australie, avait permis de les confondre. "Personnellement, il s'agit sans doute de la pire affaire de pédophilie, voire de la pire affaire que j'ai pu connaître", a déclaré à la presse un enquêteur devant le tribunal de l'Indiana. Selon The Sydney Morning Herald, une vidéo existe où l'on voit Newton abuser de l'enfant alors qu'il n'a que deux semaines. Des images à ce point atroces qu'elles n'ont même pas été montrées à un jury. Comble de l'ignominie: le couple donna une interview télévisée en 2010, vingt mois avant leur arrestation, pour expliquer les difficultés de devenir parents lorsqu'on est gay. Ils y expliquent leur intention première d'adopter aux Etats-Unis, où ils travaillaient. Mais aucune de leurs démarches n'ayant connu de succès, Truong s'est alors rendu en Russie. Ils ont recueilli l'enfant cinq jours après sa naissance. Deux ans ont ensuite été nécessaires à la "famille" pour rentrer en Australie, les autorités refusant de délivrer un visa au bébé. Chose qui fut finalement faite, mais après de très longs interrogatoires. La police vint également inspecter leur maison à Cairns. Interrogé sur cette méfiance des douanes australiennes, Newton n'hésita pas à déclarer à la journaliste qu'il pensait avoir été suspecté de... pédophilie. L'enfant a été confié à une famille d'accueil américaine.

7sur7.be

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

enfant

AFP

Maroc: un enfant syrien dont le sort avait ému autorisé

Maroc: un enfant syrien dont le sort avait ému autorisé

AFP

Immigration clandestine vers l'Espagne: un enfant caché dans une valise

Immigration clandestine vers l'Espagne: un enfant caché dans une valise

AFP

Mali: deux militaires et un enfant tués dans une attaque dans le nord

Mali: deux militaires et un enfant tués dans une attaque dans le nord