mis à jour le

AGRESSION A HAUTEUR DU CANAL 4 : Une étudiante agressée par trois Sierra Léonais armés de coupe-coupe

Ils sont quatre. Tous originaires de la Sierra Leone. Et pour mettre la main sur eux, le commissaire Bopp du Point E et ses éléments ont dû faire preuve de beaucoup d'ingéniosité. En effet, tout a commencé le 02 juillet dernier, lorsque vers les coups de minuit, une étudiante a été agressée à hauteur du Canal 4. Un secteur, qui, il faut le dire est le théâtre d'agressions récurrentes, tout comme la corniche Ouest, puisque très souvent, la police de Point E, reçoit des déclarations et appels de détresse émanant des riverains.

Cette nuit-là, l'étudiante Fatou Diop, qui était la énième victime, avait donc été agressée par une bande de trois individus armés. Blessée à l'oreille, la jeune fille avait également perdu, dans cette agression, son téléphone portable dernier cri ainsi que sa carte bancaire Eco Bank. D'ailleurs, c'est cette carte qui a permis de mettre la main sur les malfrats qui sont tous originaires de la Sierra Leone.
En effet, après leur forfait, les agresseurs - dont l'un a été formellement identifié par l'étudiante - ont pris la fuite en passant par la forêt de l'Ucad, qu'ils maîtrisent parfaitement, abandonnant sur les lieux le coupe-coupe qu'ils détenaient. Ce qui fait que les éléments de la Sûreté urbaine, qui sont presque témoins des faits, n'ont pas mis la main sur eux.

Finalement, c'est bien après que la victime a reçu un appel de l'agence Ecobank de Tilène, l'informant de ce qu'un individu détenteur de sa carte, tentait de retirer de l'argent. Informés à leur tour, les éléments du commissariat du Point E, se sont tout de suite déplacés sur les lieux, pour procéder à l'arrestation de A. Bah, Sierra Léonais séjournant au Sénégal irréguliément et se disant footballeur.
Lors de son interrogatoire, ce dernier a soutenu avoir reçu la carte en question des mains de son camarade et compatriote Achampoa, avec qui il s'était rendu à Ecobank, pour retirer de l'argent, mais que ce dernier a réussi à s'échapper. Une descente effectuée par les éléments de la brigade de recherches du Point E, à la rue 31X28 Médina, dans un domicile, a permis à ces derniers d'interpeller un groupe de Sierra Léonais dont S. Kamara et H. Mansarray.

L'interrogatoire du 1er a permis de procéder à l'interpellation de E. Conteh et A. T. Kamara, tous Sierra-Léonais. Et leur interrogatoire a permis de découvrir qu'ils étaient en intelligence avec le principal mis en cause Souleymane A. Kamara. Mis au parfum de l'interpellation de ce dernier par la police, le nommé Achampoa a tenté de dissimuler les affaires de ce dernier se trouvant au niveau du canal 4. Seulement, les limiers ont finalement réussi à découvrir que tous les mis en cause ont agi sur leurs instructions de S. Achoupae, même s'ils ont tous tenté de nier une quelconque participation à l'agression de Fatou Diop.

Seulement, lors de la confrontation, cette dernière a formellement identifié le chef de gang. Ils s'y ajoutent que les mis en cause séjournent irrégulièrement au Sénégal. Ils ont tous été déférés au parquet pour vol en réunion commis la nuit avec usage d'arme blanche.

Le Populaire

agression

AFP

Burkina Faso: un soldat français mis en examen pour agression sexuelle de deux fillettes

Burkina Faso: un soldat français mis en examen pour agression sexuelle de deux fillettes

AFP

Kenya: les suspects impunis d'une agression bientôt inculpés de viol

Kenya: les suspects impunis d'une agression bientôt inculpés de viol

Steven LAVON

France / Nouveau clash: Après Evra, une agression de Ribéry sur Gérard Houiller créé la polémique!

France / Nouveau clash: Après Evra, une agression de Ribéry sur Gérard Houiller créé la polémique!

étudiante

AFP

Tunisie: journée de colère étudiante après des violences policières

Tunisie: journée de colère étudiante après des violences policières

AFP

Afrique du Sud: l'agitation étudiante s'étend

Afrique du Sud: l'agitation étudiante s'étend

AFP

Inde: une étudiante tanzanienne frappée et

Inde: une étudiante tanzanienne frappée et

armes

AFP

Armes russes en Centrafrique: Washington, Paris, Londres demandent plus d'informations

Armes russes en Centrafrique: Washington, Paris, Londres demandent plus d'informations

AFP

Dans le Sahel, les aviateurs français prêts

Dans le Sahel, les aviateurs français prêts

AFP

Centrafrique: dialogue avec les groupes armés primordial, selon le président

Centrafrique: dialogue avec les groupes armés primordial, selon le président