mis à jour le

Lancement de candidature de Soumi à Mopti

« Oui, la crise est certes un grand malheur, mais elle est aussi une opportunité pour bâtir et imposer un nouveau Mali », est l’adresse de Soumi au peuple malien debout pour le changement

 

 

Pour lancer officiellement leur candidature à la présidentielle, de nombreuses grosses pointures ont choisi l’intérieur du pays. Parmi eux, Soumaïla Cissé dit Soumi champion. L’enfant de Niafunké a choisi le stade mythique Baréma Bocoum de la capitale de la Venise malienne ce dimanche 7 juillet 2013.

 

 

Le candidat du peuple, soucieux de l’avenir du pays, accueilli en héro, a d’abord fait le tour d’honneur du stade plein avec toutes sortes d’effigies du candidat, des pancartes. Toute la ville de Mopti était habillée en Soumi champion, jeunes, vieux et vieilles. Dans les rues de Somadougou à Barbé en passant par Sévaré jusqu’à Mopti, on ne voit que les effigies de l’Urd et de Soumi.

 

 

UNITE ET SOLIDARITE POUR VAINCRE

Soumi déclare : «Oui, c’est à Mopti que nous sommes tous réunis pour lancer notre campagne électorale, mais aussi pour fêter une grande victoire malienne. C’est en effet, la fin de l’état d’urgence ! C’est aussi le début du retour définitif à l’ordre constitutionnel. C’est la force des démocrates et des républicains, donc de tous les Maliens de croire que les valeurs républicaines triomphent des difficultés qu’ils rencontrent. Nous avons triomphé de la crise parce que les démocrates et les républicains que nous sommes, savent rester unis et combatifs face à toutes les crises.

 

 

Retenons bien que seules les équipes unies et solidaires gagnent. C’est pourquoi, je suis si heureux de vous voir si nombreux, oui si nombreux, si unis et si solidaires. Unis avec les jeunes pour combattre le fatalisme, pour rêver et innover, afin de créer les réelles conditions du plein-emploi et de la refondation de notre école. Une refondation qui passe par la revalorisation de la fonction enseignante ! Unis avec les femmes pour éliminer toutes les discriminations à leur encontre, affirmer davantage leur sens de la responsabilité et s’inspirer de leur générosité et de leur génie créateur. Unis avec les partis alliés pour tenir compte des aspirations de tous les Maliens et garantir que l’intérêt général dépasse toujours toutes les contingences partisanes. Unis avec la société civile, les femmes et les jeunes, pour assurer le progrès socioéconomique et culturel de notre pays.

 

 

Pour cela, il est de notre devoir de nous appuyer sur toutes les compétences, toutes les bonnes volontés pour construire le Mali nouveau. Nous sommes réunis ici parce que nous avons la foi en l’avenir de notre pays. Parce que nous cultivons l’audace à bâtir le Mali».

L’ACCES A L’EMERGENCE

 

 

Dans le  »Programme pour un Mali nouveau », se trouvent exposées les mesures nécessaires pour accéder au stade de l’émergence, condition nécessaire pour éradiquer la pauvreté, a-t-il indiqué.

 

 

« Oui, la crise est certes, un grand malheur, mais elle est aussi une opportunité pour bâtir et imposer un nouveau Mali. C’est l’objet central de mon programme pour un Mali nouveau » , a-t-il soutenu

 

 

Aujourd’hui, on peut le dire : le pire ce n’est pas la crise. Le pire serait, a-t-il indiqué, que nous n’arrivions pas, ensemble et unis, à en tirer les leçons pour poser les fondations du Mali nouveau. Ainsi, nous devons nécessairement opérer de véritables innovations, si nous voulons bâtir ce Mali nouveau, a averti Soumaïla Cissé.

 

 

LES ENJEUX DE L’ELECTION

C’est pourquoi le véritable enjeu de cette élection, dit-il, doit être le bonheur de notre peuple. Un bonheur qui passe par le choix de la compétence, de l’expérience, de l’engagement pour opérer les innovations indispensables à la reconstruction nationale. Innovation, soutient-il, pour éviter à nos enfants l’enchaînement de petits boulots, le décrochage scolaire et le chômage chronique qui fait d’eux non plus de  »jeunes diplômés » mais de « vieux ... diplômés ... chômeurs » ! Innovation, martèle-t-il, pour renforcer notre ambition et notre audace pour ce pays qui peut facilement et véritablement restaurer sa grandeur légendaire et redevenir le grand Mali. Il nous faut pour cela, estime-t-il, privilégier la compétence, l’expérience, la vision et le leadership avec des hommes et des femmes d’action. Oui, toutes ces valeurs sont éminemment ancrées dans notre culture, notre riche culture !

 

 

PACTE VERS L’EMERGENCE

Après avoir pris l’engagement solennel du lancement du pacte vers l’émergence, il indique :  »Avec vous, je veux mener cette grande bataille pour l’émergence du Mali par la modernisation de l’école, de l’économie, de l’agriculture et des institutions pour donner une chance égale à toutes et à tous ». Je veux, dit-il, avec le pacte pour l’émergence, rassembler tous les démocrates et tous les républicains quelles que soient leurs appartenances politiques !

 

 

Auparavant, les autochtones de Mopti avaient souhaité la bienvenue à toutes les délégations. Tous ont mis l’accent sur les qualités intrinsèques de Soumi à faire sortir le Mali cette situation chaotique. Et puis, au nom du FDR, Oumar Amadoun Dicko a réitéré leur soutien indéfectible au seul homme qui a la solution aux problèmes dont le Mali est aujourd’hui soumis. Il a rappelé les hauts faits de Soumi avant de prôner l’unique tour pour Soumi. Aussi, le président du parti Pr. Younoussi Touré, a indiqué que ce jour était attendu pour le peuple. Il a invité les uns et les autres à sortir massivement retirer leur carte NINA et d’aller voter pour qui a la solution aux problèmes, l’homme idéal pour le décollage du Mali vers l’émergence.

 

 

Enfin, il faut noter qu’il y avait la présence de plusieurs personnalités du Pdes, du PSP, du Pei, du Barica, du Pids, de la Fcd, du Pdj, du Ps yélén coura, du Pmdt, du Prdt, du Pe, du Padi, du Pep, du Mcd, des associations et mouvements entre autres. Aussi des personnalités venues d’autres pays comme le Bénin, le Burkina, le Togo, la RCI, les deux Congo, le Gabon. Nous y reviendrons.

 

 

B. DABO

Envoyé spécial à Mopti

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

candidature

AFP

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

AFP

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

AFP

Congo: Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature

Congo: Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature

Mopti

AFP

Mali : 72 morts dans l'accident de pirogue dans la région de Mopti

Mali : 72 morts dans l'accident de pirogue dans la région de Mopti

La Rédaction

Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire

Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire

La Rédaction

Mopti : A COUTEAUX TIRES

Mopti : A COUTEAUX TIRES