mis à jour le

RDC: combats entre l'armée et un groupe rebelle ougandais

Des rebelles ougandais des forces alliées démocratiques (ADF-Nalu) se sont emparés jeudi de la localité de Kamango dans le nord-est de la République démocratique du Congo sur la frontière avec l'Ouganda, après en avoir chassé les forces gouvernementales, a-t-on appris vendredi à Goma.

Ces combats, annoncés par Radio Okapi, la radio congolaise parrainée par les Nations unies, ont été confirmés par des habitants des localités voisines de la province du Nord Kivu, interrogés par l'AFP. Jean Paul Saambili, chef coutumier de l'ethnie Watalinga, a affirmé à l'AFP que les rebelles étaient vendredi midi toujours dans la localité et "terrorisent les habitants".

Les rebelles de l'ADF-Nalu ont pris le contrôle de la ville située à 80 km de la ville de Beni, jeudi à l'aube. Un habitant d'une localité voisine interrogé par l'AFP, a indiqué que les rebelles étaient toujours vendredi à Kamango et que de nombreux habitants avaient fui vers les villages proches de Mbau et Lwanoli.

Vendredi matin plusieurs bâtiments publics et l'hôpital ont été pillés ont affirmé des habitants. Aucun bilan de ces combats n'a encore été établi.

Au moins 18,000 Congolais ont fui Kamongo et ses environs pour se réfugier en Ouganda, selon le Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) en Ouganda.

Auparavant, 3.000 réfugiés avaient franchi jeudi la frontière à Busunga dans le district de Bundibugyo à la suite de ces combats, selon la police "Leur nombre devrait croître car ils sont en route", avait affirmé à l'AFP Denis Namuwooza, responsable de la police dans le district de Bundibugyo.

Un porte-parole de l'armée ougandaise, Paddy Ankunda, a affirmé que les rebelles ont d'abord pris la ville mais, selon lui, l'armée congolaise les a repoussé. "Par précaution nous avons renforcé la sécurité afin d'éviter une propagation des combats", a-t-il expliqué à l'AFP. Neuf personnes ont été prises en otages dont un notable, a affirmé M. Ankunda.

Selon des habitants, le chef traditionnel pris en otage aurait été tué. Ses proches ainsi que plusieurs travailleurs humanitaires qui avaient également été capturés, ont été relâchés. Ces informations n'ont pu être confirmées.

Selon une source militaire occidentale en RDC, les rebelles de l'ADF-Nalu font pression depuis deux semaines sur l'armée congolaise et ont pris le contrôle de plusieurs localités dans ce secteur.

Motivés et bien armés, ils ont été chassés d'Ouganda par l'armée gouvernementale il y a deux ans et environ un millier d'entre eux se sont installés sur les contreforts du volcan Ruhenzori, jusque là déserts, selon cette source.

AFP

Ses derniers articles: Ghana: les rastas prêchent pour la paix avant la présidentielle  Ghana: dernière ligne droite avant la présidentielle  RD Congo: nouveaux affrontements entre forces de sécurité et une milice 

combats

AFP

Libye: violents combats entre milices rivales

Libye: violents combats entre milices rivales

AFP

Ouganda: le bilan des combats dans l'ouest monte

Ouganda: le bilan des combats dans l'ouest monte

AFP

Ouganda: au moins 55 morts dans des combats dans l'ouest

Ouganda: au moins 55 morts dans des combats dans l'ouest