mis à jour le

Oumar Sarr sur le dossier Jaxaay : " Une seule personne aurait pu être condamnée à l’époque, c’est le Premier ministre en 2006 "

Omar Sarr a tenu une conférence de presse cet après-midi à la permanence du Pds sur la Vdn, pour revenir sur l'arrestation, mardi dernier de trois de ses anciens collaborateurs dans le cadre de la réalisation du plan jaxaay. L'ancien ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat sous Wade, a apporté des éclaircissements sur le projet Jaxaay. Il a également abordé le dossier judiciaire qui a été à l'origine des arrestations de ses anciens Collaborateurs : Abdoul Aziz Diop, Ibrahima Diallo et Serigne Ly.

" Je rappelle que les poursuites judiciaires font suite à un rapport de la cour des comptes sur les exercices 2006-2009. J'informe aussi que la cour des comptes n'avait pas jugé utile de poursuivre qui que ce soit. Le rapport de la cour des comptes avait fait des recommandations utiles que le projet avait intégrées dans son fonctionnement " a dit M. Sarr. Déplorant les arrestations, Oumar Sarr poursuit : " Pour la première fois dans l'histoire politique et judiciaire du Sénégal, le gouvernement s'est auto-saisi d'un dossier de la cour des comptes pour mener des investigations supplémentaires et notamment pour condamner ou tout au moins emprisonner des personnes innocentes. Comme si la DIC pourrait être plus compétente que la cour des comptes ". Accusant l'actuel chef de l'Etat Macky Sall, à l'époque Premier ministre, le coordonnateur du Pds termine : " Une seule personne aurait pu être condamnée à l'époque, c'est le Premier ministre en 2006 qui, après les inondations de 2005, a signé illégalement un contrat léonin au Directeur de l'Agence créée à l'époque (ANLIB). Le premier acte de ce Directeur qui avait un salaire équivalent à ceux qu'ils ont aujourd'hui, fut de décaisser 10 millions de l'agence pour se payer des meubles. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles le Président Wade avait dissout l'Agence ".

REWMI.COM/MK

ministre

AFP

Ethiopie: le Premier ministre réforme

Ethiopie: le Premier ministre réforme

AFP

Boycott contre "la chèreté de la vie" au Maroc: un ministre présente sa démission

Boycott contre "la chèreté de la vie" au Maroc: un ministre présente sa démission

AFP

Tunisie: le ministre de l'Intérieur limogé en pleine controverse migratoire

Tunisie: le ministre de l'Intérieur limogé en pleine controverse migratoire