mis à jour le

Démission de l’Istiqlal<br>Benkirane suspendu à la réponse royale

Points: 
Le déclic pour lancer le processus de négociations
Le chef du gouvernement doit envoyer une lettre à chaque ministre
Il a assisté aux obsèques d'un ex-parlementaire du RNI

LE chef du gouvernement attend la réponse du Souverain à la demande de démission des ministres de l’Istiqlal. Elle donnera le coup d’envoi aux processus de négociations pour la formation d’une nouvelle majorité ou la convocation des élections anticipées. Tout donc reste ouvert. Traditionnellement, la réponse est rapide. Lors de la démission du gouvernement de Abbas El Fassi en 2011, il a fallu juste un week-end pour que l’accord arrive à la Primature.

Légende Image: 

Des observateurs estiment qu’il est normal que le chef du gouvernement attende la réponse royale aux demandes de démission des ministres istiqlaliens avant d’engager des négociations avec les partis pour trouver un remplaçant au sortant

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

démission

AFP

Congo: démission du gouvernement du Premier ministre Clément Mouamba

Congo: démission du gouvernement du Premier ministre Clément Mouamba

AFP

Tunisie: démission du gouverneur de Tataouine sur fond de troubles sociaux

Tunisie: démission du gouverneur de Tataouine sur fond de troubles sociaux

AFP

Tunisie: démission surprise du président de l'instance électorale

Tunisie: démission surprise du président de l'instance électorale