mis à jour le

Mouvement national pour la démocratie et la république : Les jeunes décident de faire entendre un autre son de cloche

La salle Bazoumana Sissoko du palais de la culture a refusé le monde le samedi dernier lors du lancement officiel du Mouvement National pour la Démocratie et la République (MONADER). La dite cérémonie était présidée par M. Seydou Boubacar Traoré, le président fondateur.

 

 

Ce mouvement créé par les jeunes pour les jeunes a pour but d'½uvrer pour la PAIX, la DEMOCRATIE, la FRATERNITE, la JUSTICE et la promotion des jeunes et des femmes au Mali. Il s'agit ensuite d'½uvrer pour la sauvegarde des acquis de la démocratie, des valeurs républicaines au Mali et partout ailleurs.

 

 

Ce nouveau mouvement ½uvrera  pour le regroupement des pays africains en unités économiques et politiques capables de relever les défis lancés par la mondialisation et d'aider à l'émergence de pôles de développement, d'½uvrer pour la création d'un espace convivial pacifique sans discrimination de race ou de religion, propice à l’échange de points de vue et de réflexions en vue d’entreprendre des actions (organisations de rencontres culturelles nationales et internationales au Mali, etc....) susceptibles d’assurer la renaissance, la restauration, la réhabilitation et la revalorisation de la culture malienne.

 

 

L'une des priorités de ce mouvement de jeune, c'est aussi d'½uvrer pour un développement économique et socioculturel optimal du Mali respectant la nature et bénéficiant à Tous en mettant en place une organisation administrative et socio-économique adaptée et des structures capables d'assurer celui-ci et permettant de lutter contre l'analphabétisme et la pauvreté, en particulier ceux frappant les Maliens les plus démunis et  en ½uvrant  pour la mise en place d'un enseignement populaire ainsi que celui d'élites capables de permettre l'émergence d'hommes et de femmes pour le développement des Nouvelles Technologies de l'information et de la communication au Mali.

 

 

Ces jeunes comptent mettre leurs expériences au service de la nation tout en permettant la création de nouvelles infrastructures au Mali et en particulier pour celles des transports en communs (chemin de fer, routes, fleuve, etc....).

 

 

Faciliter la mise en place d'outils permettant de répondre à l'émigration illégale des Maliens et favoriser le retour des expatriés au Mali. De défendre partout en utilisant tout moyen légal adéquat les intérêts des Maliens.

 

 

Ainsi former des citoyens de type nouveau dont notre pays a besoin car il vit en ce moment l'une des crises les plus profondes de son histoire, en l'occurrence la guerre au septentrion, le coup d'Etat du 22 mars 2012 et une éducation des jeunes et des femmes laissés pour compte.

 

 

«Pour atteindre cet idéal, il nous faut une jeunesse forte, consciente, responsable et unie autour de notre chère patrie le Mali. La jeunesse malienne doit prendre ses responsabilités, il nous faut un éveil de conscience, le Mali a plus que jamais besoin de sa jeunesse.

 

 

La crise sécuritaire et politique que nous traversons reflète l'absence d'implication des jeunes et des femmes dans la vie politique de notre pays, car nous sommes toujours les victimes. Il est temps que la jeunesse Malienne s'intéresse à la vie publique de notre pays. Les jeunes ne seront plus des simples spectateurs de la gestion du pays, ils auront  un rôle très important à jouer et des responsabilités à honorer», a affirmé le Seydou Bocar Traore.

 

 

L'action éducative de ce mouvement vise l'autonomie des jeunes et des femmes pour leur permettre d'avancer et de coopérer avec d'autres générations afin de trouver un équilibre pour se construire.
«Nous avons donc, décidé de faire entendre un autre son de cloche parce que la place des jeunes et des femmes est primordial dans la vie d'un pays.

 

 

Les Jeunes étant des acteurs prépondérants, leur rôle dans un Mouvement Social est un investissement essentiel dans l'avenir de notre pays pour non seulement défendre leurs intérêts, mais aussi leurs droits et devoirs.

 

 

Le MONADER favorise l'autonomisation des jeunes ainsi que celles de toutes les couches défavorisées et dés½uvrées. Elle donne la parole aux Jeunes en leur offrant la capacité décisionnelle, de dire oui ou non.

 

 

Le MONADER  fera une priorité, voire une obligation le renforcement du dialogue entre les Jeunes et les Politiques, décideurs au Mali, car il est très regrettable de constater un grand désintérêt des jeunes et des femmes au Mali qui ne croient plus à un système qui les rejette. Le MONADER veut encourager les Jeunes au bénévolat

 


Le MONADER veut lutter en faveur des enfants, des orphelins et des femmes du Mali
», a-t-il conclu.

 

 

Fousseyni SISSOKO

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

national

AFP

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

AFP

Éthiopie: deuil national après la mort de 52 personnes dans un festival

Éthiopie: deuil national après la mort de 52 personnes dans un festival

AFP

Au Kenya, le rail sonnera-t-il le glas du parc national de Nairobi?

Au Kenya, le rail sonnera-t-il le glas du parc national de Nairobi?

démocratie

Politique

En Afrique, le chemin vers plus de démocratie est semé d'embûches

En Afrique, le chemin vers plus de démocratie est semé d'embûches

Politique

Il n'y a qu'une seule démocratie «à part entière» en Afrique subsaharienne

Il n'y a qu'une seule démocratie «à part entière» en Afrique subsaharienne

AFP

Sommet Afrique-France

Sommet Afrique-France

république

AFP

Burkina: début des travaux pour une nouvelle Constitution et une Ve République

Burkina: début des travaux pour une nouvelle Constitution et une Ve République

AFP

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

AFP

Air cocaïne: l'Egypte extrade le Français Naudin vers la République dominicaine

Air cocaïne: l'Egypte extrade le Français Naudin vers la République dominicaine