mis à jour le

Robert Mugabe en campagne électoraleà Nzvimbo, 11 juillet 2013 / AFP
Robert Mugabe en campagne électoraleà Nzvimbo, 11 juillet 2013 / AFP

Mugabe, le vieux dinosaure zimbabwéen qui ne veut rien lâcher

Le président du Zimbabwe est usé, mais il tient encore toutes les ficelles du jeu politique dans son pays.

Le président zimbabwéen Robert Mugabe s'est dit persuadé jeudi que son parti, la Zanu-PF, remporterait haut la main les élections générales du 31 juillet.

«Le 31 de ce mois (de juillet), tout le pays va voter pour reconduire la Zanu-PF», a assuré Robert Mugabe, qui est au pouvoir depuis trente-trois ans, devant quelque 6.000 partisans lors d'un meeting électoral à Chiweshe (nord).

«Nous sommes un parti qui veut dire quelque chose pour les gens, un parti qui est naturellement un parti populaire qui répond aux besoins ressentis par les gens», a-t-il ajouté.

Robert Mugabe, qui a conduit le pays à l'indépendance en 1980 avant de le mener à la ruine au début des années 2000, a rappelé son objectif de voir les compagnies étrangères abandonner l'exploitation des mines du pays.

«Nous, Zimbabwéens, sommes propriétaires de nos ressources naturelles, et c'est pourquoi notre terre nous appartient. (...) Nous croyons à l'Afrique pour les Africains, au Zimbabwe pour les Zimbabwéens!», a-t-il lancé à la foule.

Il a encore appelé à la «paix», alors que ses adversaires du MDC (Mouvement pour le changement démocratique) du Premier ministre Morgan Tsvangirai ont encore affirmé mercredi que des colleurs d'affiches avaient été agressés et blessés par ses partisans.

Sa femme Grace a ensuite relevé que ceux qui pensent pouvoir occuper la résidence présidentielle après les élections peuvent «continuer à rêver».

«Ceux qui rêvent que Mugabe doit partir, ils doivent continuer à rêver, parce que ce n'est pas encore cette fois-ci que ça va arriver», a-t-elle poursuivi en shona, la langue de la région, devant les militants de cette circonscription actuellement acquise au MDC.

«Ta sagesse vient de Dieu», a-t-elle ensuite lancé à son époux, qui est âgé de 89 ans.

Les élections au Zimbabwe doivent mettre fin au fragile gouvernement de cohabitation formé sous la pression internationale entre MM. Mugabe et Tsvangirai pour éviter une guerre civile, après les violences de la campagne électorale de 2008 qui avaient fait environ 200 morts dans le camp du MDC.

AFP

AFP

Ses derniers articles: RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue  Accord Canal+ et CAF pour la diffusion de la CAN en Afrique francophone  Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement 

Mugabe

AFP

Zimbabwe: l'opposition entend défier Mugabe dans la rue malgré l'interdiction de manifester

Zimbabwe: l'opposition entend défier Mugabe dans la rue malgré l'interdiction de manifester

AFP

Zimbabwe: nouveau bras de fer entre Mugabe et ses rivaux

Zimbabwe: nouveau bras de fer entre Mugabe et ses rivaux

AFP

Zimbabwe: le président Mugabe menace les juges

Zimbabwe: le président Mugabe menace les juges

victoire

AFP

Haïti: deux partis revendiquent la victoire

Haïti: deux partis revendiquent la victoire

AFP

Présidentielle

Présidentielle

AFP

Présidentielle Sao Tomé: annulation de la victoire de Carvalho

Présidentielle Sao Tomé: annulation de la victoire de Carvalho

élections

AFP

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

AFP

Mali: appel de Ban Ki-moon

Mali: appel de Ban Ki-moon

AFP

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques