mis à jour le

Egypte : Russes et américains observent avec prudence

L’instabilité en Egypte crée des risques à long terme pour l’ensemble du Proche-Orient, a indiqué jeudi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à l’issue de négociations à Moscou avec son homologue malaisien Anifah Aman.
« Nous souhaitons que l’Egypte se stabilise, tout comme l’ensemble de la région qui crée à l’heure actuelle de gros risques pour les relations internationales », a indiqué le ministre.
M.Lavrov a insisté sur la « nécessité de prévenir la matérialisation de ces risques ».
« L’Egypte est le plus grand pays de la région. L’évolution de la situation dans l’ensemble de cette région et ailleurs, notamment dans le monde islamique, dépendra pour beaucoup de l’évolution de la situation en Egypte », a-t-il fait remarquer.
Le ministre a exprimé la certitude qu’il revenait au peuple égyptien lui-même de décider de son sort sur la base d’un dialogue national intérieur qui implique toutes les forces politiques, toutes les couches de la société et les représentants de toutes les confessions et tous les groupes ethniques du pays.
« Nous espérons que les initiatives de lancement d’un tel dialogue national, de stabilisation de la situation, de réalisation des mesures de la période de transition et de préparation d’élections démocratiques seront couronnées de succès », a souligné le ministre.

Les Etats-Unis prudemment encouragés

Les Etats-Unis sont prudemment encouragés par le calendrier électoral en Egypte après l’annonce par les autorités du pays de la tenue de législatives au plus tard début 2014, a indiqué mardi le porte-parole de la Maison Blanche.

Nous n’allons pas imposer de dates. Nous sommes prudemment encouragés par (…) un projet potentiel d’avancer vers un processus démocratique et des élections, à la fois législatives et présidentielle, a déclaré Jay Carney au cours d’un point de presse.

Nous appelons toutes les parties à s’engager dans un dialogue sur ce processus et à ne pas (…) refuser d’y participer, a-t-il ajouté.

Le département d’Etat a lui aussi appelé les Frères musulmans, partisans du président déchu Mohamed Morsi, à prendre part à cette transition, pourtant déjà contestée par un de leurs responsables.

Nous savons que ça ne va pas être un processus facile, mais c’est ce que nous allons continuer à encourager, a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine, Jennifer Psaki.

Le président Barack Obama a appelé mardi plusieurs dirigeants dans la région pour leur demander d’user de leur influence en Egypte pour presser chaque partie à renoncer à la violence et à revenir à une gouvernement démocratique. Il a notamment appelé en ce sens le nouvel émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, et le prince héritier d’Abou Dhabi, cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane.

Egypte

AFP

Le premier tour de la présidentielle en Egypte se tiendra du 26 au 28 mars

Le premier tour de la présidentielle en Egypte se tiendra du 26 au 28 mars

AFP

Neuf morts dans une nouvelle attaque contre une église en Egypte

Neuf morts dans une nouvelle attaque contre une église en Egypte

AFP

La surpopulation, plus que jamais bombe

La surpopulation, plus que jamais bombe

Russes

AFP

Centrafrique: arrivée d'une première livraison d'armes russes

Centrafrique: arrivée d'une première livraison d'armes russes

AFP

Armes russes en Centrafrique: Washington, Paris, Londres demandent plus d'informations

Armes russes en Centrafrique: Washington, Paris, Londres demandent plus d'informations

AFP

Libération de deux Russes enlevés au Soudan

Libération de deux Russes enlevés au Soudan

Américains

AFP

Libération des quatre Canadiens et Américains enlevés au Nigeria

Libération des quatre Canadiens et Américains enlevés au Nigeria

AFP

Nigeria: deux Américains et deux Canadiens enlevés dans le nord

Nigeria: deux Américains et deux Canadiens enlevés dans le nord

AFP

Les élus américains s'inquiètent de la présence militaire en Afrique

Les élus américains s'inquiètent de la présence militaire en Afrique