mis à jour le

Sport des malades mentaux : des encadreurs techniques outillés

Outiller les encadreurs techniques afin de mieux les préparer pour une meilleure prise en charge sportive des personnes souffrant d'une déficience intellectuelle. C'est l'objectif du séminaire qui se tient du 10 au 13 juillet 2013 à Ouagadougou. Initiée par Special Olympics, la formation concerne une cinquantaine d'encadreurs techniques venus de l'intérieur du Burkina Faso.

¼uvrant dans la prise en charge des malades mentaux, Special Olympics, dont une représentation a été créée au Burkina Faso, entend passer à la vitesse supérieure. Pour ce faire, elle a entrepris une restructuration de ses programmes. « Cette restructuration veut assurer une meilleure gouvernance dans le nouveau processus managérial », a indiqué Annick Pikbougoum, directrice exécutive de Special Olympics Burkina Faso.

Pour cette formation, l'association a dépêché à Ouagadougou, Charles Takouet, son directeur de développement des Programmes. « Charles Takouet aura pour mission de former une cinquantaine d'encadreurs techniques venus de 19 provinces du Burkina Faso », a ajouté Mme Pikbougoum. Il supervisera également la mise en place du nouveau bureau exécutif et l'installation officielle du Conseil d'administration.

L'instructeur entend se pencher sur la formation sportive des personnes souffrant d'une déficience mentale. « Chers participants, l'occasion vous est donnée ici de renforcer vos connaissances dans le domaine du sport pour personnes ayant une déficience intellectuelle. C'est une discipline spécifique qui mérite une attention particulière », a fait remarquer la directrice exécutive de Special Olympics Burkina (SOB).

Résolument engagé à se faire connaitre et à ½uvrer au bien-être des malades mentaux, SOB étendra ses actions sur les 13 régions et les 45 provinces du Burkina Faso. Il s'agira en clair de :
- accroître le nombre d'athlètes et d'entraineurs,
- accroître le nombre des disciplines sportives
- accroître le nombre de compétitions locales et internationales
- participer aux compétitions internationales,
- assurer des entrainements réguliers et permanents,
- assurer une formation continue des coachs et membres des bureaux locaux.

Avec ces objectifs, Special Olympics compte bien pouvoir développer le programme « athlètes en bonne santé », celui d'activation de la jeunesse et bien d'autres programmes. SOB entend ainsi contribuer à permettre aux malades mentaux du Burkina Faso de partager les moments de joie dont jouissent les athlètes bien portants.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

sport

AFP

Plus rapides que les valides, les jumeaux Baka repoussent les limites du sport paralympique

Plus rapides que les valides, les jumeaux Baka repoussent les limites du sport paralympique

AFP

Canal+ renforce son offre TV en Afrique en misant sur le sport

Canal+ renforce son offre TV en Afrique en misant sur le sport

Engagement

La Fondation Mohamed Benjelloun, la passion de la paix

La Fondation Mohamed Benjelloun, la passion de la paix

malades

AFP

Afrique du Sud: une centaine de malades mentaux morts en 2016

Afrique du Sud: une centaine de malades mentaux morts en 2016

AFP

Afrique du Sud: feu vert pour une action collective de dizaines de milliers de mineurs malades

Afrique du Sud: feu vert pour une action collective de dizaines de milliers de mineurs malades

AFP

Sida: trois quarts des malades en RDC n'ont pas accès aux antirétroviaux

Sida: trois quarts des malades en RDC n'ont pas accès aux antirétroviaux