mis à jour le

Selon l’ONP, hausse en poids et valeur de la pêche cotière et artisanale

Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale se sont élevés à 2,6 milliards de dirhams (MMDH) avec une production de 503.000 tonnes au premier semestre 2013, en hausse de 8 % en poids et en valeur par rapport à la même période de l’année précédente, selon le rapport d’activité de l’Office national des pêches (ONP) à fin juin dernier, rendu public à l’issue du dernier conseil d’administration de l’Office.

Cette progression est redevable notamment à l’importance des apports de la flottille sardinière opérant aux ports de Laâyoune et Dakhla, explique l’Office dans un communiqué.

Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint plus de 2,08 MMDH à fin mai 2013, soit 403.916 tonnes, affichant ainsi une progression de 7 % en termes de poids et de valeur, par rapport à la même période de 2012.

Intervenant lors de ce Conseil, tenu récemment à Rabat, la Directrice générale de l’Office, Amina Figuigui, a mis l’accent sur les efforts engagés en faveur du développement de l’activité de la pêche artisanale au niveau des ports, des villages de pêche et des points de débarquement aménagés.

Dans ce cadre, Mme Figuigui a notamment abordé l’opérationnalisation des annexes collectives réalisées dans les villages de pêche et les points de débarquement aménagés de cinq zones de pêche dans les provinces de Sud.

Par ailleurs, le Conseil s’est penché sur l’arrêté des comptes de l’exercice 2012, marqué notamment par un accroissement de la performance économique de l’ONP, avec une hausse de 61 % de la valeur ajoutée, précise la même source.

Le bilan net s’est également inscrit à la hausse avec une évolution de 27 %, reflétant ainsi la poursuite de l’effort d’investissement réalisé en infrastructures modernes de commercialisation et à travers la mise en oeuvre du “Global Operator”, chargé de la gestion des ports de pêche.

“L’année en cours s’est caractérisée notamment par les efforts déployés en faveur de la généralisation de l’usage des contenants normalisés dans les différents ports du Royaume”, indique Mme. Figuigui, relevant que l’objectif est d’atteindre un nombre total de 5 millions de caisses normalisées en circulation.

Elle a également donné un aperçu sur le projet de construction des halles nouvelle génération, indiquant que la halle de Boujdour a été achevée pour un investissement de 29 millions de dirhams (MDH), alors que celle de Tan Tan est en cours de construction pour un budget de 30 MDH.

Et d’ajouter que l’achèvement les travaux de construction des marchés de gros de Béni-Mellal, Marrakech, Meknès et Taza pour un investissement global de 225 MDH.

Les projets de généralisation de l’usage des contenants normalisés et de mise en place d’une série de halles de nouvelle génération et de marchés de gros à l’intérieur du pays s’inscrivent dans le cadre d’un programme ambitieux de développement et de modernisation des infrastructures, permettant l’amélioration des conditions de commercialisation.

Ils visent surtout la préservation de la qualité des produits afin de mieux les valoriser et contribuer au développement de la consommation du poisson au niveau national.
n

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

poids

AFP

Egypte: l'expulsion du journaliste d'Al-Jazeera, un poids en moins pour Sissi

Egypte: l'expulsion du journaliste d'Al-Jazeera, un poids en moins pour Sissi

AFP

Burkina: renfort de poids pour Compaoré

Burkina: renfort de poids pour Compaoré

AFP

Des défis de poids pour le prochain gouvernement égyptien

Des défis de poids pour le prochain gouvernement égyptien

pêche

Pêche

Il faut protéger les petits pêcheurs africains qui apportent beaucoup à l'économie

Il faut protéger les petits pêcheurs africains qui apportent beaucoup à l'économie

Pêche

L'économie bleue, levier de croissance durable pour l'Afrique

L'économie bleue, levier de croissance durable pour l'Afrique

AFP

Zimbabwe: le lac Kariba quasiment

Zimbabwe: le lac Kariba quasiment