mis à jour le

Aligner un joueur inéligible, une erreur récurrente en Afrique

La Guinée équatoriale et le Bénin pourraient prochainement être sanctionnés par la Fifa pour avoir aligné des joueurs supposés inéligibles en éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Le Burkina Faso, l'Ethiopie, le Gabon, le Soudan et le Togo ont ainsi perdu des matches 3-0 par forfait, une mauvaise habitude en Afrique.

Le Bénin et la Guinée équatoriale vont-ils rejoindre le rang des équipes punies par la Fifa en éliminatoires de la Coupe du monde 2014 ? La Fédération internationale étudie une plainte formulée par la Fédération du Mali à l'encontre de la Fédération du Bénin. Les Maliens accusent les Béninois d'avoir aligné un joueur inéligible, Fabien Farnolle, le 3 juin 2012 lors d'une victoire 1-0 des Ecureuils à Cotonou. Le gardien de but n'aurait pas été naturalisé selon les critères en vigueur, selon le clan malien.
C'est également le reproche que la Fifa adresse à la Fédération équato-guinéenne, coupable d'avoir aligné trop vite le naturalisé Emilio Nsue Lopez, auteur d'un triplé lors de la victoire 4-3 face au Cap-Vert, le 24 mars 2013.
Le Bénin et la Guinée équatoriale risquent ainsi d'être déclarés perdants 3-0 par forfait lors de ces deux rencontres. Une sanction déjà infligée par la Fifa au Burkina Faso, à l'Ethiopie, au Gabon, au Soudan et au Togo pour des cas similaires.
Au total, depuis le début des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, six pays ont été sanctionnés par la Fifa, dont cinq venus d'Afrique... Le seul autre est la Syrie. Et une procédure disciplinaire a été ouverte contre la Nouvelle-Zélande.
Les causes sont souvent les mêmes. L'équipe mise en cause a aligné un joueur suspendu : Romao pour le Togo, Beyene pour l'Ethiopie ou Saif Ali pour le Soudan. Ou elle a lancé un joueur naturalisé de manière abusive : Moussono pour le Gabon ou Zengué pour le Burkina Faso.
Négligence et méconnaissance des textes sont la plupart du temps à l'origine de ces infractions. Reste que les erreurs sont assez récurrentes en Afrique. L'affaire Hervé Zengué, qui a coûté 3 points au Burkina Faso en éliminatoires du Mondial 2014, avait déjà été étudiée par le Tribunal arbitral du sport, avant la Coupe d'Afrique des nations 2012.
Ce type d'erreur touche aussi les clubs africains, y compris les meilleurs. Les Congolais de Tout Puissant Mazembe ont ainsi été exclus de la Ligue des champions CAF 2011 pour avoir fait jouer Janvier Bokungu dont le transfert à Lubumbashi été non-valide.
Plus récemment, les Rangers d'Enugu ont été écartés de la Coupe de la Confédération 2013. Le club nigérian avait fait jouer Emmanuel Daniel, qui n'était pas qualifié pour les premiers tours de la compétition.
RFI

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

erreur

AFP

Les experts de l'ONU tués en RDC induits en erreur par une fausse traduction

Les experts de l'ONU tués en RDC induits en erreur par une fausse traduction

AFP

Nigeria: l'armée blâme une erreur de "marquage" après un bombardement ayant fait 112 morts

Nigeria: l'armée blâme une erreur de "marquage" après un bombardement ayant fait 112 morts

AFP

Affaire Borrel: des scellés détruits par erreur par la justice

Affaire Borrel: des scellés détruits par erreur par la justice

Afrique

AFP

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

AFP

Mugabe, dernier des "pères de l'indépendance" en Afrique

Mugabe, dernier des "pères de l'indépendance" en Afrique

AFP

Paris et Rabat conjuguent leurs visées économiques en Afrique

Paris et Rabat conjuguent leurs visées économiques en Afrique