mis à jour le

Compensation<br>Le gouvernement rate une aubaine

Points: 
Il n'a pas profité de la baisse du cours du pétrole pour activer l'indexation
Le Maroc gardera-t-il la ligne de précaution du FMI?

C’est une fenêtre que le gouvernement a ratée. Le cours du pétrole est reparti à la hausse et l’équipe Benkirane, concentrée sur la crise politique avec le retrait de l’Istiqlal du gouvernement, n’a pas pu activer l’indexation par une baisse des prix des carburants.

Légende Image: 

La consommation annuelle des produits pétroliers a pratiquement doublé entre les années 2002 et  2012. Elle est passée de 6 millions de tonnes en 2002 à près de 11 millions de tonnes en 2012.
L’évolution moyenne annuelle de la consommation des produits pétroliers a augmenté de 5% pour le butane, le gasoil et l’essence et de 7% pour le fuel. Ces taux d’évolution de la consommation demeurent assez élevés comparativement au taux d’accroissement annuel de la population qui a été de l’ordre de 1,2% au titre de la même période

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

gouvernement

AFP

Guinée-Bissau: le président démet le gouvernement

Guinée-Bissau: le président démet le gouvernement

AFP

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

AFP

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations