mis à jour le

Ramadan : Mabrouk si tu veux, voilà ce que j’en pense

La gigantesque HYPOCRISIE.
Ramadan, voilà ce qu'en pense Ibn Erroumi¹ :
??? ?????? - ? ?? ???? ????? ??? ????? ???? ? ??????
???? ??? ??? ??? ????? ??? ?????? ??? ?? ???? ??????
??? ??? ????? ??? ?? ???? ? ??? ???? ???? ????? ?? ??????
*****
??? ?????? ????? ????? ???? ??? ?????? ?? ????
?? ??? ????? ???? ????? ??? ???? ????? ??? ?????
*****
Villes mortes, pays amorphe ; le jour. La nuit tout est consommation et gaîté ! Atmosphère de grève générale, la canicule aidant.
Excès de nourritures, de boissons sucrées, de gâteaux mal faits, de tabacs contrefaits...
Faible productivité, absentéisme, retards, somnolence, totale léthargie ...
Maltraitance des enfants : aucun ménage ne fait la cuisine à midi. Les enfants, les malades, les vieux et autres femmes se rabattent sur des restes plus ou moins bien conservés. Je somme l'UNICEF² de faire une enquête pour mesurer le degré de malnutrition des enfants pendant ce mois saint et qui n'a absolument rien de sain !
Maltraitance des malades : aucun lieu ouvert pour boire, manger, se soulager se distraire et se reposer. Même pas un verre d'eau pour avaler une pilule.
Maltraitance des vieux : ni distractions ni eau ni repos ni pétanque ni café ni thé ni cartes ni dominos ! Rien, tout est désert, tout est poussière, tout est « prières ». Le vide qui torture, le néant qui tue !
Maltraitance des femmes enceintes : régime cassé, brisé sans aucune pitié pour le f½tus et dire qu'au Maroc il y a des congrès spécifiques aux retombées du jeûne sur la santé. Je me souviens vaguement d'un travail fait par un gynécologue à la maternité de Sousse sur les femmes enceintes et Ramadan. Je pense qu'aucun résultat négatif n'y est accepté !
Maltraitance des femmes en menstruation : elles sont exclues du jeûne mais ne savent se désaltérer ou se nourrir nulle part de peur d'être mises à l'indexe !
Et j'en passe, tous nous vivons çà, tous nous nous taisons, tous nous jouons notre lâche et triste rôle d'hypocrites. Tout le monde peste tout bas. Tout le monde fait le dos rond. Tout le monde rampe sans aucune lueur d'espoir qu'un jour çà finira !
Dans la petite ville où je vis il y a au bas mot plus d'un millier de diabétiques selon le médecin chargé de la consultation de diabétologie/HTA (Hypertension artérielle). Les cafés à longueur de journée sont bondés par ces handicapés de l'âge et de la maladie. Ils y passent tout leur temps chacun à sa manière, regarder les passants défiler en sirotant un café, jouer aux cartes ou aux dominos ou tout simplement se raconter les gloires des temps passés ou encore discutailler et de politique et de religion et de foot ! Tous ces oisifs par contrainte que je voyais chaque jour peupler les seuls lieux de loisir que sont les cafés où sont-ils ? que font-ils ? Comment sont-ils ? Ils sont reclus en 'résidence surveillée' proies à l'ENNUI ; «le monstre le plus laid, le plus méchant, le plus immonde...»³. En ce mois bon nombre de mes 'co-villois' émigrent vers Monastir, le temps d'un café. Moi je veux le déguster ici en plein air aux vus et aux sus de tout le monde comme à l'accoutumé. Fermez les cafés et parlez-moi de tolérance ?d'islam modéré et de liberté de culte ! Ouvrez ces lieux et je vous parie qu'ils seront aussi combles que des temps d'El If târ. Tragique hypocrisie !
Par ailleurs ce mois fait l'affaire de toute une horde de commerçants qui font tout pour le pérenniser voire l'éterniser et l'étendre à d'autres contrées. Les ménages se font pigeonnés à tour de bras jusqu'à la 'lie' de leurs tirelires sans aucune objection. Que peut-on devant la sacro-sainte religion, la gloire d'un rite immuable. Les dépenses occasionnées par ce mois et la fête qui s'en suit dans le monde doivent dépasser largement celles relatives aux fêtes de Noel et de la Saint Sylvestre.
Ce mois qui s'apparente plus étroitement au rite qu'à l'islamité, fait exploser autant la mendicité que la charité. Les uns profitent de la naïveté des imbéciles qui jouent la piété, les autres croient que leurs sous sont un gage pour une hypothétique place au paradis. Les deux trouvent leurs comptes et s'endorment le jour paisiblement. Il n'y a que moi qui trinque de jour comme de nuit!
Plus de la moitié de la population n'est pas concernée par le jeûne et pourtant tout est clos comme les maisons closes. Comptez combien d'enfants, de vieux, de malades, de femmes enceintes ou 'réglées' et d'hypocrites. Il serait amusant et à la fois intéressant qu'un bureau de sondage, utilisant la technique des «réponses randomisées»?, fasse une enquête pour nous éclairer sur le chiffre exact des non jeûneurs et dans quelles proportions !
Combien de temps encore durera la plus gigantesque opération d'hypocrisie qui est entrain de pénétrer le monde entier ? Bourguiba s'y est cassé les dents et il faudra longtemps, très longtemps pour qu'un hérétique aussi engagé prenne une fatwa pour l'abroger ou le raccourcir. Nous pouvons courir !

Par Abdelkarim Haj Fraj le 10 juillet 2013 , jour un du ramadan ,je ne sais de quelle année de l’hégir

¹ Ibn Al-Roumi, ou Abou el-Hassan Ali ben Abbas ar-Roumi, surnommé ibn ar-Roumi car son père était chrétien, est un poète arabe chiite né en 836 et mort en 896, à Bagdad.
² Organisation des Nations unis pour la protection de l'enfance.
³ Les fleurs du mal, Baudelaire
? pratique et analyse des enquêtes par sondage, Marc Deroo, Anne-Marie Dussaix. Puf.

Et pour clore nous vous invitons à revoir cette vidéo .L’hypocrisie au nom de Ramadan dans toute sa splendeur

 

ramadan

AFP

Ramadan au Niger: une trentaine de bouchers clandestins arrêtés

Ramadan au Niger: une trentaine de bouchers clandestins arrêtés

AFP

Tunisie: manifestation pour la liberté de manger en public durant le ramadan

Tunisie: manifestation pour la liberté de manger en public durant le ramadan

AFP

Les Libyens n'ont pas le coeur

Les Libyens n'ont pas le coeur