mis à jour le

Un don de 6,44 millions de dollars pour la conservation du sol et de la biodiversité

Le FEM (Fonds mondial pour l’environnement) vient d'accorder au Maroc un don de 6,44 millions de dollars en appui à la mise en ½uvre des mesures de conservation du sol et de la biodiversité dans les projets pilier II du Plan Maroc Vert, dans le cadre de l’atelier de lancement du projet d’agriculture solidaire et intégrée (ASIMA).

Le projet ASIMA vise à encourager une agriculture solidaire, intégrée, durable et participative.  Il appuie également la mise en ½uvre de mesures de conservation des sols et de la biodiversité par les petits agriculteurs dans des zones marginales. Ces mesures de conservation seront intégrées dans huit projets du Pilier II du Plan Maroc Vert, mis en ½uvre dans les régions de Souss-Massa-Drâa et de Marrakech-Tensift-Al Haouz, en complément des investissements du Plan Maroc Vert.

De nos jours, la conservation de la biodiversité est devenue une préoccupation mondiale. En effet, durant ces dernières décennies, un grand nombre de spécialistes dans le domaine observent la disparition de nombreuses espèces, et pensent qu'il est primordial que cette diversité soit préservée.

Le projet permettra d'explorer l'intégration d'une série d'interventions et de mesures additionnelles dans la planification et la mise en ½uvre des projets Pilier II du PMV. L'intégration des activités sera faite aussi bien verticalement (le long de la chaîne des valeurs de chaque filière) qu'horizontalement (entre filières). Ainsi,  les petits agriculteurs pourront améliorer leurs revenus, tout en tirant le meilleur parti des ressources naturelles parfois limitées.

La contribution du projet à la conservation des sols et de la biodiversité est garantie au travers de mesures diverses. Ces dernières se caractérisent par la gestion durable des déchets oléicoles à travers la construction de bassins d'accumulation des margines, l'intégration inter-filière par la production d'aliments de bétail à partir de sous-produits de l'olivier, du cactus et de l'argan, ainsi que la production de plantes aromatiques et médicinales pour la conservation de la biodiversité.

Le lancement des travaux de l'atelier a été présidé par le Secrétaire Général du Ministère de l'Agriculture qui a mis en avant l'intérêt du projet ASIMA comme base de généralisation et d'ancrage des  mesures de conservation des sols et de la biodiversité auprès de l'ensemble des petits agriculteurs bénéficiaires des projets Pilier II du Plan Maroc Vert.

AL

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

don

AFP

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

AFP

Niger: don américain de 45 millions de dollars aux réfugiés de Boko Haram

Niger: don américain de 45 millions de dollars aux réfugiés de Boko Haram

Scandale

Israël et le scandale du don de sang refusé

Israël et le scandale du don de sang refusé

dollars

AFP

RDC: des centaines de millions de dollars de revenus miniers "hors du contrôle" de l'Etat

RDC: des centaines de millions de dollars de revenus miniers "hors du contrôle" de l'Etat

AFP

G5 Sahel: les Etats-Unis annoncent 60 millions de dollars d'aide

G5 Sahel: les Etats-Unis annoncent 60 millions de dollars d'aide

AFP

Grace Mugabe en justice pour une bague de 1,35 million de dollars

Grace Mugabe en justice pour une bague de 1,35 million de dollars

biodiversité

Faune

L'Afrique n'arrive pas à endiguer l'arrivée d'espèce invasives sur son sol

L'Afrique n'arrive pas à endiguer l'arrivée d'espèce invasives sur son sol

Biodiversité

Les palmiers poussent dans nos jardins mais disparaissent de Madagascar

Les palmiers poussent dans nos jardins mais disparaissent de Madagascar

Ecologie

Huile de palme: inquiétudes pour l'or rouge

Huile de palme: inquiétudes pour l'or rouge