mis à jour le

Sénégal : un budget de 7 milliards de FCfa pour désenclaver la banlieue

Le premier ministre Abdoul Mbaye a procédé mardi au lancement des travaux de Thiaroye et de Keur Massar, rapporte Lesoleil. Ce projet qui doit contribuer au désenclavement de la banlieue sénégalaise nécessitera sept milliards de FCfa. Les travaux sont entièrement financés par l'Etat du Sénégal. Selon le Premier ministre, ces investissements entrent dans le cadre de l'émergence du pays. « On ne répond jamais mieux à une crise économique et sociale qu'en mettant en place les conditions d'un développement durable et structurel, ce qui passe par le renforcement des infrastructures », a-t-il déclaré.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Sénégal

AFP

Jeux de la Francophonie: le Sénégal fait le show en lutte africaine

Jeux de la Francophonie: le Sénégal fait le show en lutte africaine

AFP

Le combat sans fin pour arracher les enfants du Sénégal

Le combat sans fin pour arracher les enfants du Sénégal

AFP

Sommet ouest-africain: Israël et le Sénégal normalisent leurs relations

Sommet ouest-africain: Israël et le Sénégal normalisent leurs relations

budget

AFP

Accord

Accord

AFP

Togo: la hausse des prix

Togo: la hausse des prix

AFP

Afrique du Sud: un budget très politique devant le Parlement

Afrique du Sud: un budget très politique devant le Parlement

banlieue

Moussa Fall

Banlieue Dakaroise : Une révolte contre les inondations se profile

Banlieue Dakaroise : Une révolte contre les inondations se profile

satarbf

Accrochage armé entre terroristes et BAT dans la banlieue de Tunis

Accrochage armé entre terroristes et BAT dans la banlieue de Tunis

group promo consulting

Taux du chômage des jeunes en banlieue  L’inquiétude et les doléances vont crescendo

Taux du chômage des jeunes en banlieue L’inquiétude et les doléances vont crescendo