mis à jour le

Election présidentielle: LE RECOTRADE JOUERA SA PARTITION

Le Réseau des communicateurs traditionnels pour le développement veut prendre toute sa place dans la gestion de la crise, des élections ou d'une éventuelle crise post-électorale. L'annonce a été faite samedi dernier à la Maison des jeunes de Bamako par le président Cheick Oumar Soumano et le secrétaire exécutif Sékou Dembélé, au cours d'une rencontre avec l'ensemble des 10 vice-présidents du réseau et de ses représentants dans les régions.

Pour les communicateurs traditionnels, la crise généralisée de laquelle notre pays est en train de sortir doit être imputée en grande partie à une crise de valeurs. C'est pourquoi ils prônent un retour aux sources, c'est à dire aux éléments essentiels sur lesquels est bâti notre humanisme. Il s'agit pour les Maliens de retourner à notre « Dambé », car un Malien qui reconnaît son « Dambé » est un homme droit, honnête et qui ne renie pas ses engagements. Ainsi au plus fort de la crise, les communicateurs traditionnels ont rencontré presque tous les ténors de la classe politique, les chefs militaires et les leaders religieux pour que les acteurs mettent le Mali au-dessus de tous. Ils espèrent avoir contribué à l'apaisement de la situation. C'est d'ailleurs en reconnaissance du rôle qu'ils ont joué que le gouvernement leur a attribué un siège au sein de la Commission dialogue et réconciliation et un bâtiment pour servir de siège à l'association.

Le Recotrade n'entend donc pas s'arrêter en si bon chemin, il invite l'Etat malien et la CEDEAO à s'impliquer dans la bonne organisation des élections en sensibilisant les Maliens pour l'enlèvement des cartes NINA, aux votes et même la bonne gestion de la période post-électorale. Ainsi, dès cette semaine, les Nyamakala déclencheront une véritable campagne de sensibilisation à travers tout le pays. Celle-ci commencera par l'organisation dans chacune des capitales régionales des débats sur le « Dambé ». Ce qui devrait permettre de rappeler à nos compatriotes les conduites à tenir pendant la campagne électorale qui vient de démarrer. Le Recotrade qui reste à équidistance des partis politiques et des candidats à la présidentielle « appellera les électeurs à porter leur choix sur un homme d'honneur et qui a l'amour du Mali et des Maliens ; un homme qui répondra aux attentes du peuple » précise Sékou Dembélé.

Crée en 1999 à Ouagadougou au Burkina, le Recotrade est une fédération d'associations nationales de 12 pays de l'Afrique de l'Ouest : Mali, Burkina, Côte d'Ivoire, Guinée Conakry, Guinée Bissau, Sénégal, Gambie, Niger, Sierra Léone, Ghana, Togo Libéria. Chacune d'elle recrute ses militants parmi les Djéli ou griots, les forgerons, les Founés, les Garangué ou cordonniers, les Somono ou pêcheurs, les Korokos ou commerçants.

Y. DOUMBIA

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

élection

AFP

Election en Gambie: une défaite qui vient de loin pour Jammeh

Election en Gambie: une défaite qui vient de loin pour Jammeh

AFP

Présidentielle en Gambie: le président Jammeh appelle

Présidentielle en Gambie: le président Jammeh appelle

AFP

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

partition

AFP

Centrafrique: l'ombre de la partition d'un pays déj

Centrafrique: l'ombre de la partition d'un pays déj

AFP

Centrafrique: la présidente promet "la guerre" aux anti-balaka, Paris exclut toute partition

Centrafrique: la présidente promet "la guerre" aux anti-balaka, Paris exclut toute partition

Nabil

Faso Academy 2013 : La triste partition des professionnels

Faso Academy 2013 : La triste partition des professionnels