mis à jour le

Egypte: le Premier ministre offre aux Frères musulmans d’entrer au gouvernement

Le nouveau Premier ministre égyptien Hazem Beblawi va offrir aux Frères musulmans des postes au sein du gouvernement de transition qu’il a été chargé mardi de diriger, six jours après que l’armée eut déposé le président islamiste Mohamed Morsi, a annoncé l’agence de presse officielle Mena citant un porte-parole de la présidence.

“Quelques postes au gouvernement seront offerts au Parti de la Liberté et de la Justice”,  le bras politique des Frères musulmans, a déclaré ce porte-parole, Ahmed al-Muslimani.

LNT

Crédits AFP

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

ministre

AFP

Afrique du Sud: le ministre de l'Intérieur, englué dans un scandale

Afrique du Sud: le ministre de l'Intérieur, englué dans un scandale

AFP

Avant Palerme, le Premier ministre Sarraj réclame une position commune sur la Libye

Avant Palerme, le Premier ministre Sarraj réclame une position commune sur la Libye

AFP

RDC: un ministre appelé

RDC: un ministre appelé

offre

AFP

Kanye West offre des tennis blanches au président ougandais

Kanye West offre des tennis blanches au président ougandais

AFP

Tanzanie: la famille du milliardaire enlevé offre une forte récompense

Tanzanie: la famille du milliardaire enlevé offre une forte récompense

AFP

Evans Ngure, l'artiste kényan qui offre une seconde vie aux déchets

Evans Ngure, l'artiste kényan qui offre une seconde vie aux déchets

musulmans

AFP

Nigeria: des jeunes en colère tuent 11 musulmans après l'attaque d'une église

Nigeria: des jeunes en colère tuent 11 musulmans après l'attaque d'une église

AFP

Décès de l'ancien leader des Frères musulmans Mehdi Akef

Décès de l'ancien leader des Frères musulmans Mehdi Akef

AFP

Ouganda: la justice accusée de faire des musulmans des "boucs émissaires"

Ouganda: la justice accusée de faire des musulmans des "boucs émissaires"