mis à jour le

Wafacash rend hommage au patrimoine culturel musical du Maroc

A l'occasion de la Fête de la Musique et du lancement de son site web wafacash.com, Wafacash a souhaité rendre hommage aux grands talents marocains à travers la reprise en chorale d'une chanson de l'artiste marocain Mohamed Fouiteh, qui a contribué à l'épanouissement de la chanson moderne.

Conscient que la culture nationale est l'une de nos plus grandes richesses, Wafacash investit la sphère de la musique populaire et s'engage à préserver ce patrimoine pour le faire redécouvrir à l'ensemble du public marocain.
Une première initiative a vu le jour avec l'½uvre de Mohamed Fouiteh, en rendant hommage à son célèbre morceau « Aw Maloulou ». De Tétouan à Taroudant, en passant par Casablanca et Essaouira, une dizaine de collaborateurs Wafacash et de nombreux artistes de la jeune génération ont participé à cette reprise, notamment Hamid el Kasri, Mohamed Reda, Khanssa Batma, Mohamed Ziat, Aicha Tachinouitte . Plus de vingt artistes de toutes les régions du Maroc et de toutes les tendances musicales marocaines se sont associés avec enthousiasme à cette initiative à la fois patriotique et émotionnelle et qui témoigne de la richesse des styles de musique et la diversité de notre culture.

En tant qu'entreprise leader consciente de sa responsabilité citoyenne, Wafacash souhaite, à travers la réédition de morceaux d>anthologie de la musique patrimoniale marocaine, rendre ainsi hommage à de grandes gloires de la musique marocaine.

Pionnier de la chanson marocaine, Mohamed Fouiteh a énormément marqué la scène artistique à partir des années 40. Cet originaire de Fès a fait partie de l'orchestre de la ville de Casablanca, avant de s'envoler pour Paris pour approfondir ses connaissances en solfège et en chant, où il rencontre Mohamed Abdelwahab qui lui conseille de composer ses propres chansons en marocain. Naît alors « Aw Maloulou », une chanson qui est allée droit au c½ur du peuple. Puis, de retour au pays, il interprète d'autres chansons qui ont toutes connu un grand succès, telles que « Lahbib Lahbib », « Al Bergui hwani », « Mabini ou binou walou », etc.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

hommage

AFP

La Tour Eiffel éteinte en hommage aux victimes de Mogadiscio

La Tour Eiffel éteinte en hommage aux victimes de Mogadiscio

AFP

Mali: hommage aux victimes de l'attentat islamiste près de Bamako

Mali: hommage aux victimes de l'attentat islamiste près de Bamako

Sport

Côte d'Ivoire: ultime hommage au footballeur Cheick Tioté

Côte d'Ivoire: ultime hommage au footballeur Cheick Tioté

patrimoine

AFP

Unesco: le Parc national de la Comoé retiré de la liste du patrimoine en péril

Unesco: le Parc national de la Comoé retiré de la liste du patrimoine en péril

AFP

La Tunisie va demander l'inscription de Djerba au patrimoine de l'Unesco

La Tunisie va demander l'inscription de Djerba au patrimoine de l'Unesco

Pyramides

Faute de touristes, l'Egypte peine à préserver son patrimoine

Faute de touristes, l'Egypte peine à préserver son patrimoine

Maroc

AFP

Entre le Maroc et Ceuta, le travail de forçat des "femmes-mulets"

Entre le Maroc et Ceuta, le travail de forçat des "femmes-mulets"

AFP

Mondial-2018: Amine Harit appelé pour la 1re fois par le Maroc

Mondial-2018: Amine Harit appelé pour la 1re fois par le Maroc

AFP

France: Amine Harit choisit de jouer pour le Maroc

France: Amine Harit choisit de jouer pour le Maroc