mis à jour le

Ramadan 2013 Désavoué, Dalil Boubakeur capitule

La majorité des pays musulmans, dont l'Arabie Saoudite, la Malaisie, le Koweit, Les Emirats arabes unis, l'Algérie, la Tunisie et même le Maroc qui, habituellement débute son mois de jeûne un jour après les autres, ont fixé le premier jour du mois de Ramadan 2013 au mercredi 10 juillet. En Europe, à la différence de la Belgique ou de l'Italie, la France, sous l'égide du Conseil français du culte musulman (Cfcm) a décidé, il y a plusieurs semaines, de fixer cette date au mardi 9 juillet. Une décision prise d'avance pour, selon le Cfcm, éviter une cacophonie le jour J et permettre à ceux qui le veulent d'anticiper leurs jours de congés. Pourtant, selon la tradition prophétique (sunna), le début du mois de Ramadan est annoncé après avoir cherché le croissant de lune au 29ème jour du mois précédent celui de Ramadan. On l'appelle le mois de chaabane. Si le croissant n'est pas visible, alors le mois de chaabane compte trente jours et le mois de Ramadan débute non pas le lendemain du jour d'observation mais le surlendemain. Une règle régit par, entre autre, ce hadith : «Commencez le jeûne en le voyant (le croissant de lune), et cessez le jeûne en le voyant. S'il (le croissant) demeure invisible, complétez trente jours dans le mois de chaabane.» Comment le Cfcm a donc pu fixer plusieurs semaines auparavant ce que l'on ne peut savoir que la veille ? Car au final, une cacophonie autour de la date de début a bel et bien eu lieu. En effet, une grande partie des musulmans de France, voire la majorité, ont renoncé à jeûner ce mardi préférant suivre la Mecque. La Cour suprême d'Arabie Saoudite a statué lundi soir : «mardi 9 juillet correspond au 30ème jour du mois de chaabane, huitième mois du calendrier musulmans qui précède le mois sacré. Faute d'avoir pu voir le croissant de lune, comme le veut la tradition, le 1er jour de Ramadan aura donc lieu mercredi 10 juillet». Une information importante suivie par la quasi-majorité des musulmans dans le monde. Même la mosquée de Paris, qui avait elle aussi statué en faveur du mardi 9 juillet, est revenue sur sa décision en annonçant le début du mois de jeûne à mercredi. Avait-elle réellement le choix après l'importante levée de boucliers ? C'est donc contre l'avis de son recteur, Dalil Boubakeur, par ailleurs président du Cfcm, que la commission théologique de la Grande Mosquée de Paris a pris cette décision. Seul contre tous, Dalil Boubakeur a fini par capituler ce mardi et tente de justifier le cafouillage pour lequel il est le principal instigateur : «La grande majorité des fidèles a voulu suivre l'Arabie saoudite et d'autres pays, qui commenceront le Ramadan le 10 juillet. Vox populi, vox dei ! Nous avons donc décidé de nous adapter à ce souhait de la Communauté musulmane», a affirmé au Monde.fr Dalil Boubakeur. A noter que l'Union des organisations islamiques de France (Uoif) avait approuvé dès le début l'idée du Cfcm en optant également pour la date du 9 juillet.


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

ramadan

AFP

Invité

Invité

AFP

Les musulmans célèbrent la fin du ramadan malgré le choc des attentats

Les musulmans célèbrent la fin du ramadan malgré le choc des attentats

Religion

PHOTOS. L'Afrique musulmane célèbre l'Aïd el-Fitr

PHOTOS. L'Afrique musulmane célèbre l'Aïd el-Fitr

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013