mis à jour le

Marché central aux poissons de Pikine Les bons points de la nouvelle gestion

Le marché central au poisson de Pikine enregistre des recettes considérables depuis l'arrivée de la nouvelle équipe à la tête de cette structure. «Ce marché à vocation sous régionale emploie plus de 8000 personnes et participe au développement de l'économie maritime de notre pays, grâce à un redressement opéré par un capitaine de l'armée nationale», témoignent les travailleurs de la structure.

«Notre objectif est de redresser financièrement le marché à travers la collaboration avec des partenaires, la mise en place d'une régie, le règlement des dettes, à notre arrivée, l'élaboration d'un budget réaliste, la mise en fonctionnement des équipes, l'installation d'une brigade de surveillance et d'hygiène, la création d'un comité juridique et technique pour prendre en charge les préoccupations de nos clients et nos personnels», expliquera le directeur du marché central de Pikine, selon qui, ce marché est une structure qui, par son importance dans la distribution des produits halieutiques ainsi que les perspectives qu'il offre dans ce secteur, mérite une importance particulière. «Donc par rapport à cette situation, notre mission serait d'améliorer le système de distribution du poisson frais destiné aux populations de notre pays, faciliter l'approvisionnement en produits aux marchés secondaires, centraliser les excédents de production en vue de leur redéploiement dans les autres régions, régulariser la distribution, puis offrir aux consommateurs des produits de meilleure qualité», dira Pape Babacar Diop, le directeur de ce marché qui compte 100 comités fonctionnels en contact direct avec les supérieurs de la structure. Selon les travailleurs de ce marché, cet établissement était en faillite car, il n'y avait ni l'éclairage publique, ni chambre froide pour la conservation des poissons. L'absence de la sécurité était flagrante avec des cas d'agressions en plein jour. « Avec l'arrivée du capitaine de l'armée et son équipe à la tête du marché, le budget connait une hausse considérable et beaucoup de choses ont été réglementées, notamment, sur le volet sécurité, l'hygiène», témoignent les employés qui appellent l'état du Sénégal à donner plus de moyens à leur employeur qui n'a aucune autre ambition pour ce marché que de relever le défi de l'approvisionnement car, cette structure est la seule du genre en Afrique de l'Ouest. Force est de constater que ce marché n'a connu de désordre et de désagrément que lorsque sa gestion était entre les mains des collectivités locales.

Sada Mbodj



Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

marche

AFP

L'Europe incitée

L'Europe incitée

AFP

Zimbabwe: une troisième marche de l'opposition interdite

Zimbabwe: une troisième marche de l'opposition interdite

AFP

Cameroun: Une marche du principal parti d'opposition empêchée

Cameroun: Une marche du principal parti d'opposition empêchée

poissons

AFP

Les stocks de poissons fondent, le Ghana lutte contre la surpêche

Les stocks de poissons fondent, le Ghana lutte contre la surpêche

AFP

Moins de poissons au lac Tanganyika: le réchauffement climatique en cause

Moins de poissons au lac Tanganyika: le réchauffement climatique en cause

AFP

Nigeria: Boko Haram tue 48 vendeurs de poissons

Nigeria: Boko Haram tue 48 vendeurs de poissons

nouvelle

AFP

Une nouvelle grande mosquée draine des masses de fidèles

Une nouvelle grande mosquée draine des masses de fidèles

AFP

RDC: nouvelle catastrophe ferroviaire, confusion autour du bilan, entre 10 et 50 morts

RDC: nouvelle catastrophe ferroviaire, confusion autour du bilan, entre 10 et 50 morts

AFP

Afrique du Sud: tirs de balles en caoutchouc après une nouvelle nuit de pillages

Afrique du Sud: tirs de balles en caoutchouc après une nouvelle nuit de pillages