mis à jour le

Le refus de rendre compte incite à la révolte

Le jeudi 4 juillet dernier, la route nationale n°1 était bloquée par les riverains des secteurs 24 et 25. A travers cet acte, ils exprimaient leur ras-le-bol contre l'autorité communale qui, jusque-là, ne daignait mettre l'éclairage sur cette double voie très fréquentée, et qui est le cordon incontournable pour entrer et sortir du côté Est de Bobo-Dioulasso. Elle est également la principale voie empruntée par les habitants desdits secteurs pour aller au centre ville. Ceux-ci manifestaient en plus, leur (...) - Infos de l'Ouest

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

refus

AFP

La force G5-Sahel réclame

La force G5-Sahel réclame

AFP

Refus d'arrêter el-Béchir: la Jordanie "a manqué

Refus d'arrêter el-Béchir: la Jordanie "a manqué

AFP

Refus d'arrêter el-Béchir: Pretoria a manqué

Refus d'arrêter el-Béchir: Pretoria a manqué

révolte

AFP

Des milliers de Libyens célèbrent le 8e anniversaire de leur révolte

Des milliers de Libyens célèbrent le 8e anniversaire de leur révolte

AFP

Maroc: Zefzafi, le révolté devenu "icône" du mouvement du "Hirak"

Maroc: Zefzafi, le révolté devenu "icône" du mouvement du "Hirak"

AFP

Zefzafi, le révolté devenu "icône" du Rif marocain

Zefzafi, le révolté devenu "icône" du Rif marocain