mis à jour le

Jeunes enfants sud-africains, Johannesburg / AFP
Jeunes enfants sud-africains, Johannesburg / AFP

Le trafic d'enfants, l'autre plaie du Niger

Certains pensent avoir trouvé une solution à la misère: vendre des enfants.

Personne ne s’attendait à ce que le début du mois sacré du ramadan soit marqué, au Niger, par cette ténébreuse affaire de trafic d’enfants. Un problème que le Niger et les pays de la région saharo-sahélienne pensaient pourtant avoir résolu.

De quoi s’agit-il? Selon le site d’information Niger 24, qui rapporte des explications du procureur de Maradi (troisième plus grande ville du pays, au sud), treize jeunes filles âgées de 6 à 14 ans ont été enlevées de leurs familles, le 4 juillet 2013, dans la région de Zinder (toujours au sud du pays). Elles auraient été retrouvées dans une localité frontalière avec le Nigeria auprès d’une dame âgée de 70 ans.

Toujours d’après Niger 24, cette dame aurait confirmé qu’elle conduisait bien ces enfants au Nigeria, pour les placer dans des familles, afin de servir de domestiques. Seulement, aurait ajouté la dame, tout cela aurait été fait avec le consentement des parents.

L’enquête suit son cours. Mais cette affaire remet sur la sellette l’épineuse question du trafic d’êtres humains dans cette zone et de la situation précaire des enfants. En effet, pour pallier les difficultés socioéconomiques, certaines familles n’hésitent pas à faire placer leurs enfants dans des pays voisins comme travailleurs domestiques.

En 2009, les Etats-Unis avaient d’ailleurs établi une liste noire sur le trafic d’être humains, et qui concerne des pays comme le Niger, la Mauritanie, le Tchad, le Zimbabwe, l’Erythrée et le Swaziland. Et depuis cette date, cette liste n’a jamais cessé d’augmenter, au point qu’elle compte aujourd’hui 52 pays à travers le monde.

Lu sur Niger 24

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

trafic d'enfants

procès

Les aventuriers de l'Arche perdue

Les aventuriers de l'Arche perdue

VENANCE KONAN

Comment bannir nos coutumes barbares

Comment bannir nos coutumes barbares

crise économique

Algérie

Pourquoi l'Algérie doit changer de modèle économique

Pourquoi l'Algérie doit changer de modèle économique

Soudan

Le Nile Train n'est pas une mauvaise chose

Le Nile Train n'est pas une mauvaise chose

dèche

L'épargne, un luxe pour les ménages marocains

L'épargne, un luxe pour les ménages marocains

société

AFP

France Télé accusé de diffamation par une société liée au groupe Bolloré

France Télé accusé de diffamation par une société liée au groupe Bolloré

AFP

Sénégal: le frère du président Sall démissionne d'une société pétrolière

Sénégal: le frère du président Sall démissionne d'une société pétrolière

AFP

Soudan du Sud: des membres de la société civile menacés après la visite de l'ONU

Soudan du Sud: des membres de la société civile menacés après la visite de l'ONU