mis à jour le

Nigeria : un pirate attaque le site officiel du gouvernement

Le site officiel du gouvernement nigérian a été attaqué par un pirate anonyme, protestant contre la loi anti-gay qui est sur le point d'être adoptée. Le hacker serait un irlandais, si l'on en croit Afriquinfos. Ça ne serait donc pas la première fois que des « hacktivistes » irlandais s'en prennent au portail officiel du Nigeria. Cette fois-ci l'activiste a été repoussé, et la sécurité a été renforcée, mais ce dernier a promis de revenir très bientôt à la charge.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Nigéria

AFP

Boko haram: huit agriculteurs tués dans le nord-est du Nigeria

Boko haram: huit agriculteurs tués dans le nord-est du Nigeria

AFP

Le Nigeria renoue avec la croissance au deuxième trimestre

Le Nigeria renoue avec la croissance au deuxième trimestre

AFP

Londres donne 200 millions de livres au Nigeria contre Boko Haram

Londres donne 200 millions de livres au Nigeria contre Boko Haram

pirate

AFP

Le pirate de l'air de l'avion égyptien sous les verrous

Le pirate de l'air de l'avion égyptien sous les verrous

AFP

Détournement Egypt Air: le pirate de l'air veut voir son ex-épouse

Détournement Egypt Air: le pirate de l'air veut voir son ex-épouse

AFP

Sénégal: un site gouvernemental piraté par des hackers pro-Charlie Hebdo

Sénégal: un site gouvernemental piraté par des hackers pro-Charlie Hebdo

attaque

AFP

Egypte: 18 morts dans une attaque contre des forces de sécurité revendiquée par l'EI

Egypte: 18 morts dans une attaque contre des forces de sécurité revendiquée par l'EI

AFP

Somalie: 12 morts dans une attaque shebab, des soldats fuient au Kenya

Somalie: 12 morts dans une attaque shebab, des soldats fuient au Kenya

AFP

Burkina: nouveaux dispositifs sécuritaires après une récente attaque terroriste

Burkina: nouveaux dispositifs sécuritaires après une récente attaque terroriste