mis à jour le

Abdoul Mbaye/Diagna Ndiaye une guerre qui ne dit pas son nom

Depuis l'échec de l'un et de l'autre, d'entrer au comité exécutif du Cio, l'animosité entre le Premier ministre Abdoul Mbaye (qui a démenti s'être porté candidat pour une place au comité exécutif du CIO) et le conseiller spécial du Chef de l'Etat et non moins président du Comité national olympique et sportif sénégalais (CNOSS) Diagna Ndiaye se fait désormais au grand jour et par presse interposée. On a envie de dire qu'ils sont devenus " fous ", mais ce n'est certainement pas le cas. Ils paraissent tellement rationnels qu'on en doute. Ce qui invite à se demander ce qui se passe dans leur for intérieur et dans celui de leurs conseillers et partisans. Personne des deux "ennemies" ne veut perdre la face après l'échec du CIO. Les partisans de Diagna Ndiaye utilisent une certaine presse pour accuser le Premier ministre d'être responsable du fiasco; en somme, d'avoir torpillé la candidature du président du CNOSS. Les partisans d'Abdoul Mbaye n'ont pas tardé à répondre par la presse aussi, accusant Diagna Ndiaye de comploter contre le Premier ministre, pour le faire partir de la Primature. Une guerre par presse interposée qui ne dit pas son nom, et qui risque de durer encore longtemps.

REWMI.COM/CAD

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

guerre

AFP

Cinéma : l'absurdité de la guerre en ouverture du Fespaco

Cinéma : l'absurdité de la guerre en ouverture du Fespaco

AFP

Soudan: manifestations en soutien aux victimes de guerre

Soudan: manifestations en soutien aux victimes de guerre

AFP

"La guerre de la bière": les brasseurs

"La guerre de la bière": les brasseurs

nom

AFP

L'Ouganda expulse un Français et une Rwandaise au nom de la "sécurité nationale"

L'Ouganda expulse un Français et une Rwandaise au nom de la "sécurité nationale"

AFP

Un champagne au nom africain pour les Africains

Un champagne au nom africain pour les Africains

AFP

Dans l'ex-Swaziland rebaptisé eSwatini, la bataille du nom n'est pas encore gagnée

Dans l'ex-Swaziland rebaptisé eSwatini, la bataille du nom n'est pas encore gagnée