mis à jour le

Pour avoir porté des coups à sa cousine enceinte : Moussa Diawara risque 6 mois ferme

A la barre, les versions s'embrouillent quelque peu. La victime et le mis en cause s'écharpent devant un le juge des flagrants délits. Le certificat médical de la victime, Penda Thioub Diop, malmenée par son cousin Moussa Diawara apaise les débats : 21 jours d'Incapacité temporaire de travail (Itt). La plaignante a pu porter plainte contre son cousin qui l'a prise à partie pour coups et blessures volontaires.

La victime et le prévenu sont des parents qui habitent la même maison familiale. Mais, ils sont connus pour être des ennemis qui se regardent, depuis quelque temps, en chiens de faïence. En fait, la plaignante Penda Thioub Diop et son cousin Moussa Diawara ont l'habitude de se retrouver chaque matin devant le robinet, pour puiser de l'eau. Et le jour des faits, la plaignante est abordée par le prévenu, qui ne pouvait pas digérer le fait que sa cousine déplace le seau qu'il avait mis sous le robinet. Chacun voulait coûte que coûte soutirer, en premier, de l'eau du robinet commun. La dame Penda Thioub Diop, mariée, s'est interposée pour barrer la route à son cousin, qui lui a asséné des coups de poing.

La victime vacille mais reprend tant bien que mal ses esprits, avant de riposter. Une altercation est née à la suite de laquelle la femme, en état de grossesse de 7 mois au moment des faits, s'est retrouvée à terre. Elle sera acheminée à l'hôpital, pour des soins intenses. L'intervention des sages-femmes a permis à la victime d'accoucher avant terme. La dame Penda Thioub Diop se retrouve avec des blessures sur la tête et au corps. Son bourreau de cousin a été donc arrêté et mis sous mandat de dépôt jusqu'à sa comparution à la barre du Tribunal des flagrants délits. Le prévenu, poursuivi pour coups et blessures volontaires, sera édifié sur son sort demain.
A l'interrogatoire, le prévenu a tenté de se soustraire à l'action de la justice, en soutenant que c'était lors d'une bagarre. Pour le jeune Moussa Diawara, la plaignante s'est mise à proférer des injures et menaces qu'il ne pouvait supporter. Autant d'allégations battues en brèche par la victime. Entendue, elle a déclaré qu'au moment de puiser de l'eau au robinet, son cousin lui a administré des coups qui lui ont occasionné une fausse couche.

Le Parquet a retenu la gravité des faits, d'autant que le mis en cause n'a pas hésité à s'en prendre à une femme en état de grossesse. Il a requis 6 mois ferme à l'endroit de Moussa Diawara.
Si la partie civile a réclamé un dédommagement de 50 millions de francs Cfa, au motif que son client a subi un préjudice sanitaire avec un accouchement prématuré, l'avocat du prévenu a plaidé la clémence, voire une application bienveillante de la loi.

Le Quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

ferme

AFP

Sénégal: un imam condamné en appel

Sénégal: un imam condamné en appel

AFP

Soudan du Sud: un quotidien fermé après la publication d'un rapport sur la corruption

Soudan du Sud: un quotidien fermé après la publication d'un rapport sur la corruption

AFP

Mauritanie: de 3

Mauritanie: de 3