mis à jour le

Baba Ahmed contredit le Premier ministre : «Pas de grâce pour les tricheurs au bac»

Le nombre des bacheliers 2013 pourrait être revu à la hausse. Les candidats qui n'ont réellement pas triché pourraient avoir leur bac cette année, a déclaré dimanche soir le ministre de l'Education nationale, Abdellatif Baba Ahmed, qui intervenait en marge de la cérémonie de remise des prix aux lauréats du bac organisée à Alger. Le ministre a donné instruction à la commission ministérielle d'étudier au cas par cas les dossiers des 3183 sanctionnés pour avoir triché dans l'épreuve de philosophie.  «Peut-être que ceux qui n'ont réellement pas triché pourraient avoir le bac», a déclaré M. Baba Ahmed. Comment cette commission procédera-t-elle à la révision des cas ? Le ministre dit ne pas avoir les détails de cette démarche. La commission ministérielle rendra les résultats de ses travaux demain. Si les cas des candidats sont reconsidérés, cela ne veut pas dire que tous les sanctionnés pourraient être graciés. Le ministère de l'Education nationale n'appliquera pas à la lettre les instructions du Premier ministre qui voulait une grâce pour tous les tricheurs. Une position qui n'est pas clairement affirmée, mais que M. Baba Ahmed veut faire passer de manière subtile. Car la décision de M. Sellal, même si elle peut faire quelques heureux, a suscité l'indignation des personnels du secteur de l'éducation qui l'ont qualifiée de «scandaleuse». La commission, qui entamé ses travaux jeudi dernier, essayera de réduire seulement les sanctions. Autrement dit, un bon nombre de candidats sanctionnés ne pourront  pas repasser leur bac l'année prochaine. L'objectif actuel de M. Baba Ahmed est de préserver la crédibilité et la qualité de cet examen, le plus important de tout le cursus scolaire. «Nous tenterons seulement d'équilibrer entre l'instruction du Premier ministre et la qualité du bac. Je préfère ne pas aller à une décision absolue de gracier tous les sanctionnés. Nous allons essayer de réduire les sanctions. La commission ministérielle achèvera ses travaux demain pour rendre ses résultats», a expliqué le ministre de l'Education.

ministre

AFP

Egypte: l'ex-Premier ministre dit réexaminer sa candidature pour 2018

Egypte: l'ex-Premier ministre dit réexaminer sa candidature pour 2018

AFP

Maroc: le parti islamiste pousse son ex-Premier ministre vers la sortie

Maroc: le parti islamiste pousse son ex-Premier ministre vers la sortie

AFP

Esclavage en Libye: les conclusions de l'enquête "ne sauront tarder" assure un ministre

Esclavage en Libye: les conclusions de l'enquête "ne sauront tarder" assure un ministre