mis à jour le

M. El Otmani réitère la position du Maroc rejetant l’intervention du Hezbollah en Syrie

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Eddine El Otmani, a réitéré lundi à Rabat, la position du Royaume rejetant l’intervention du Hezbollah libanais en Syrie.

En réponse à une question à la Chambre des représentants sur “la position de la diplomatie marocaine concernant l’intervention militaire du Hezbollah en Syrie”, M. El Otmani a rappelé que le Royaume a exprimé à maintes reprises son plein rejet et sa ferme condamnation de cette intervention.

Il a cité, à cet égard, ses derniers entretiens avec le chef de la diplomatie russe, au cours desquels il a insisté sur l’importance de la préservation de l’unité de la Syrie, le rejet de toute intervention milliaire étrangère, l’appui à une solution politique et les préparatifs de la conférence de paix en Syrie “Genève II”.
LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

Maroc

AFP

Le Maroc récupère son "monstre du Loch Ness"

Le Maroc récupère son "monstre du Loch Ness"

AFP

Nouveau gouvernement au Maroc après six mois de blocage

Nouveau gouvernement au Maroc après six mois de blocage

AFP

Le Maroc

Le Maroc

Hezbollah

AH 5017

Crash du AH 5017: l'étrange théorie du complot

Crash du AH 5017: l'étrange théorie du complot

satarbf

Le Hezbollah visé par une attaque à la voiture piègée à Beyrouth

Le Hezbollah visé par une attaque à la voiture piègée à Beyrouth

LNT

L’UE place l’aile militaire du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes

L’UE place l’aile militaire du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes

Syrie

AFP

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

AFP

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

AFP

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak