mis à jour le

Affaire Hissène Habré: Accusations tous azimuts: intox ou fondées ?

Suite à l'interpellation de l'ancien Président tchadien Hissène Habré, le procureur Mbacké Fall, de la chambre d'instruction des chambres africaines extraordinaires, tribunal spécial créé pour juger Habré, s'était empressé de tenir une confèrence de presse. Le procureur justifiait l'interpellation, un dimanche, de l'ancien dictateur tchadien, par le fait que ce dernier détenait dans sa résidence des mamelles, des armes de guerre. Un réfugié politique, de surcroit, détenir des armes de guerre, est très grave. Mais là ou le bât blesse, depuis les déclarations du procureur Mbacké Fall, ni le ministre de l'intérieur, garant de la sécurité nationale, ni le ministre de la justice, n'ont confirmé, ni infirmé ces accusations. Pire, aucune enquête n'a été diligentée par les services de police ou de gendarmerie. Un autre fait grave aussi : l'un des avocats d'Hissène Habré, Me El Hadj Diouf, lors d'une conférence de presse, sur l'inculpation de son client, déclare urbi et orbi, que l'actuel président tchadien, Idriss Deby, aurait envoyé des hommes à Dakar pour assassiner Hissène Habré, ces hommes seraient postés sur les toits des immeubles à Dakar, dans l'attente d'exécuter leur mission. Là encore, les autorités n'ont pas fait des commentaires, ni ouvert une enquête. Peut-être minimisent-elles ces accusations.

REWMI.COM/CAD

affaire

AFP

Affaire Bolloré: le président guinéen veut porter plainte

Affaire Bolloré: le président guinéen veut porter plainte

AFP

En Afrique du Sud, une affaire de ventes d'armes vieille de 20 ans

En Afrique du Sud, une affaire de ventes d'armes vieille de 20 ans

AFP

Affaire Zuma: un ancien avocat de Thales sort du silence

Affaire Zuma: un ancien avocat de Thales sort du silence

accusations

AFP

Athlétisme: le contrôle positif de Kiprop confirmé, ses accusations d'irrégularités rejetées

Athlétisme: le contrôle positif de Kiprop confirmé, ses accusations d'irrégularités rejetées

AFP

Sahara occidental: Téhéran dément "fermement" les accusations de Rabat

Sahara occidental: Téhéran dément "fermement" les accusations de Rabat

AFP

Sahara occidental: Téhéran dément "fermement" les accusations de Rabat

Sahara occidental: Téhéran dément "fermement" les accusations de Rabat