mis à jour le

RDC : enfin le haut débit !

La demande de services à valeur ajoutée, comme la 3 G+, est en plein essor

Après des mois de retard, la RD Congo est enfin connectée au câble sous-marin à fibres optiques du consortium West Africa Cable System (Wacs). Construite par la société Dordolo Entreprise Construct (Doreco), la station d'atterrage de Muanda, située au bord de l'Océan Atlantique, dans la province du Bas-Congo, a été inaugurée le 8 juillet.

Un ouf pour les cinq opérateurs de téléphonie mobile - l'Indien Airtel Bharti, le sud-africain Vodacom, le français Orange, Tigo, filiale du Groupe luxembourgeois Millicom, et le Libanais Africell - qui, grâce à la fibre optique, vont rendre plus rapides et plus performants les services à valeur ajoutée qu'ils proposent, comme la 3G + et le mobile banking, voire en étendre la gamme pour répondre à une demande en plein essor. En témoigne l'envol des ventes de smartphones, notamment dans les villes de Matadi, Kinshasa, Lubumbashi et Goma qui constituent les plus gros marchés de la filière des télécommunications.

Dans un premier temps, c'est Kinshasa et le Bas-Congo qui profiteront du haut débit. Un backbone (dorsale) souterrain, construit par la China international Telecommunication construction corporation (CITCC), pour un coût de 34 millions de dollars, a déjà été déployé entre Muanda et la capitale, où un ring métropolitain a également été construit.
La connexion à la fibre optique du Katanga à partir de ce backbone sera réalisée par deux projets. L'un, mené par la CITCC, porte sur le déploiement d'un câble souterrain qui reliera Kinshasa à Kasumbalesa (ville frontière avec la Zambie), via le Bandundu et les deux Kasaï. Sa construction, qui a démarré le 30 mars dernier, est financée par la China Eximbank, pour un montant d'environ 221 millions de dollars.
L'autre projet, financé par la Banque mondiale, vise le déploiement d'un câble à fibre optique aérien, sur les pylônes à haute tension de la Société nationale d'électricité (Snel) entre Inga, Kinshasa et Kasumbalesa. Les appels d'offres pour sa réalisation, en trois lots, seront prochainement lancés. Mais Lubumbashi sera également connectée, à partir de Kasumbalesa, ville-frontière avec la Zambie, au réseau sous-marin du consortium Liquid Telecom, qui irrigue une partie de l'Afrique australe et de l'Est.
La dernière étape consistera à réaliser le maillage en fibre optique des autres provinces grâce à des embranchements vers toutes les agglomérations urbaines.
Après de longs débats, qui opposaient les opérateurs, favorables à une société mixte dans laquelle ils auraient été majoritaires, et la Société congolaise des postes et des télécommunications (SCPT), c'est cette dernière qui a finalement été retenue pour gérer le réseau, vendre la ressource aux opérateurs de télécommunications et aux fournisseurs d'accès à Internet (FAI), fixer les tarifs et garantir la fiabilité de l'infrastructure
Avec seulement quelque 20 millions d'abonnés pour une population estimée à quelque 70 millions d'habitants, le marché de la téléphonie mobile, dont le chiffre d'affaires annuel est d'environ un milliard de dollars et qui arrive en seconde position, après le secteur minier, en termes de recettes pour l'État, est loin d'être saturé. À l'étude, le développement de la téléphonie mobile en milieu rural où les besoins sont importants mais qui exige d'importants investissements.|Muriel Devey (AEM) Kinshasa, RDC

AFRIQUECHOS.CH

Ses derniers articles: Angola : le général Bento Kangamba accusé de trafic sexuel au Brésil  Congo : 27ème édition de la journée nationale de l'arbre  Sondage : des cinq pays africains qualifiés au Mondial 2014, qui peut créer la surprise ? 

RDC

AFP

Tanzanie: les corps des Casques bleus tués en RDC rapatriés mardi ou mercredi

Tanzanie: les corps des Casques bleus tués en RDC rapatriés mardi ou mercredi

AFP

Tanzanie: le président Magufuli "attristé" par la mort des Casques bleus en RDC

Tanzanie: le président Magufuli "attristé" par la mort des Casques bleus en RDC

AFP

Meurtre de deux experts de l'ONU: Guterres dépêche un procureur en RDC

Meurtre de deux experts de l'ONU: Guterres dépêche un procureur en RDC

débit

Lina Amiri

2 milliards de dollars pour offrir le très haut débit Internet aux Algériens

2 milliards de dollars pour offrir le très haut débit Internet aux Algériens

La rédaction

Revue de Presse. Logement : l’AADL recommande aux Algériens d’utiliser une connexion

Revue de Presse. Logement : l’AADL recommande aux Algériens d’utiliser une connexion

[email protected] (Author Name)

Banque Mondiale : L'Internet haut débit en Tunisie est cher et limité

Banque Mondiale : L'Internet haut débit en Tunisie est cher et limité