mis à jour le

Le pouvoir intérimaire en Egypte va enquêter sur les violences

LE CAIRE (Reuters) - Les autorités provisoires en Egypte ont exprimé lundi leurs "profonds regrets" après la mort de dizaines de personnes la nuit précédente au Caire. Dans un communiqué repris par l'agence de presse officielle Mena, le pouvoir mis en place après la destitution mercredi du président Mohamed Morsi par l'armée impute les affrontements de la nuit passée à une tentative d'assaut contre le siège de la Garde républicaine. ...


Yahoo! Actualités

Ses derniers articles: Les familles des otages du Niger retenus depuis 3 ans manifestent  Marche symbolique  Egypte: le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

pouvoir

AFP

Mauritanie: le candidat Ould Abeid appelle au calme pour ne pas faire le jeu  du pouvoir

Mauritanie: le candidat Ould Abeid appelle au calme pour ne pas faire le jeu du pouvoir

AFP

Mauritanie: l'opposition conteste la victoire du candidat du pouvoir et appelle

Mauritanie: l'opposition conteste la victoire du candidat du pouvoir et appelle

AFP

Le Zimbabwe veut pouvoir vendre ses défenses d'éléphants et cornes de rhinocéros

Le Zimbabwe veut pouvoir vendre ses défenses d'éléphants et cornes de rhinocéros

Egypte

AFP

Début du référendum en Egypte pour prolonger la présidence de Sissi

Début du référendum en Egypte pour prolonger la présidence de Sissi

AFP

Oscars: Rami Malek, "pharaon d'Hollywood" célébré en Egypte

Oscars: Rami Malek, "pharaon d'Hollywood" célébré en Egypte

AFP

Des momies de plus de 2000 ans dévoilées en Egypte

Des momies de plus de 2000 ans dévoilées en Egypte

violences

AFP

Violences au Bénin: "une crise des valeurs et de la pratique démocratique"

Violences au Bénin: "une crise des valeurs et de la pratique démocratique"

AFP

RDC: 300.000 personnes ont fui les violences en Ituri depuis début juin

RDC: 300.000 personnes ont fui les violences en Ituri depuis début juin

AFP

Bénin: calme relatif dans le centre du pays après une semaine de violences

Bénin: calme relatif dans le centre du pays après une semaine de violences