mis à jour le

Présidentielle malienne du 28 juillet : 20 jours pour convaincre

Ainsi donc l'état d'urgence, qui était en vigueur depuis le 12 janvier, a été levé avant-hier 6 juillet pour permettre aux présidentiables, vingt-huit  dont une mousso (femme en bamana et en dioula), de tenir des réunions politiques et de battre la campagne à partir du lendemain dimanche 7 juillet 2013, hier donc ; l'éventuel second tour du scrutin, lui, est prévu pour le 11 août. D'ailleurs l'ex-Premier ministre Ibrahim Boubacar Kéita, dit IBK, candidat aguerri qui a rallié à lui une trentaine de formations politiques, un peu tels Alpha Condé ou Cellou Dallein Diallo en Guinée, est entré dans la danse ce dimanche même.

présidentielle

AFP

Présidentielle au Mali: un parti de la majorité divisé sur le soutien au président sortant

Présidentielle au Mali: un parti de la majorité divisé sur le soutien au président sortant

AFP

Présidentielle au Mali: l'ex-Premier ministre Modibo Sidibé se lance

Présidentielle au Mali: l'ex-Premier ministre Modibo Sidibé se lance

AFP

Présidentielle au Mali: le président sortant investi par une large coalition

Présidentielle au Mali: le président sortant investi par une large coalition

juillet

AFP

Mali: formation d'une "coalition pour l'alternance"

Mali: formation d'une "coalition pour l'alternance"

AFP

Mali: les électeurs officiellement convoqués pour la présidentielle le 29 juillet

Mali: les électeurs officiellement convoqués pour la présidentielle le 29 juillet

AFP

Mali: un candidat exige une présidentielle "crédible" fin juillet

Mali: un candidat exige une présidentielle "crédible" fin juillet