mis à jour le

Choguel Kokalla Maïga : UNE VISION CENTREE SUR CINQ AXES DE DEVELOPPEMENT

C'est Koutiala, dans le « miankala », que le candidat du Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR) à l'élection présidentielle du 28 juillet, le Dr Choguel Kokalla Maïga, a choisi pour lancer sa campagne. L'événement s'est déroulé dimanche dans la salle de spectacle de la ville en présence des membres du bureau exécutif central et des milliers de militants et de sympathisants du parti.

Âgé de 55 ans, Choguel Kokalla Maïga, de son vrai nom Chouaïbou Issouffi Souleyname, est détenteur d'un doctorat d'Etat en télécommunications. Il est le fondateur et le président du parti MPR qui l'a choisi comme porte-étendard à l'élection présidentielle du 28 juillet.

Avec pour slogan de campagne « Restituer au Mali son honneur et sa dignité », le candidat du MPR a rappelé que l'élection présidentielle que notre pays s'apprête à tenir a lieu dans un contexte particulier et inédit. Après avoir examiné les causes qui ont engendré la crise que traverse notre pays, le candidat du MPR a centré sa vision sur cinq axes de développement. Il s'agit notamment de rebâtir l'Etat, réaffirmer l'unité du peuple et l'intégrité de son territoire, restituer le pouvoir au peuple, former le citoyen en assurant l'épanouissement de la femme et redonner espoir à la jeunesse conformément au projet de société du parti.

« J'ai une dette envers les militants du cercle de Koutiala. C'est la localité où il y a plus de députés et de conseillers MPR. C'est la raison pour laquelle j'ai choisi cette ville pour soumettre ma candidature au peuple malien », a expliqué le candidat du MPR qui a rendu un hommage à feu Adama Coulibaly et feu Soungalo Dembélé, deux militants des premières heures du parti à Koutiala.

Pour le Dr Choguel Kokalla Maïga, les hommes politiques doivent faire un examen approfondi de la crise que traverse notre pays, afin d'éviter à l'avenir une telle situation. « Certains se passeront de l'examen des causes qui ont engendré cette situation pour l'une des deux raisons suivantes : soit qu'ils estiment, à tort, cet examen non nécessaire, soit qu'ils se sentent gênés pour l'effectuer pour des raisons personnelles évidentes », a dit le candidat du MPR pour qui cet examen s'avère indispensable tant notre pays est meurtri et humilié.

Les problèmes qui se posent aux populations, relatifs à leur mieux être dans tous les domaines ne sauraient trouver une solution pérenne sans la refondation de l'Etat et de la nation, a estimé le candidat du MPR.

« Il faut refonder pour édifier de nouveau, car les événements qui se sont produits dans notre pays, dans le courant du premier trimestre de l'année 2012, ont permis de découvrir jusqu'à quel point nous avions vécu dans l'illusion » a dit le Dr Maïga. Pour lui, la crise que traverse notre pays s'explique par l'effondrement de l'Etat et la trahison du peuple par son élite.

En ce qui concerne la refondation de l'Etat, le candidat du MPR entend faire des forces armées de sécurité, une force de frappe pour dissuader et riposter contre l'ennemi, assainir et moderniser l'administration, réorganiser la production et la répartition de justice et de la solidarité, ou encore adapter l'école aux réalités du pays dans le contexte d'intégration sous-régionale et de modernisation. Le candidat du MPR entend également réhabiliter notre diplomatie et faire entendre la voix du Mali dans le concert des nations.

Dans le cadre de la réaffirmation l'unité de notre peuple et de l'intégrité du territoire, le candidat propose de renouer le pays avec son histoire. De  restituer le pouvoir au peuple par la responsabilisation des collectivités locales et régionales, le transfert des compétences et des ressources à travers une décentralisation ordonnée, maîtrisée et effective.

Choguel Kokalla Maïga s'engage, s'il est élu, à moraliser la vie politique et publique, à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens sur l'ensemble du territoire national et à réorganiser le « vivre ensemble ». Il s'est engagé aussi à remettre en état l'économie et de d'apporter une réponse à la demande sociale, de contribuer à la promotion de la femme, de repenser l'école malienne et de redonner espoir à la jeunesse.

Vendredi, le Dr Choguel Maïga, avait présenté son projet de société au cours d'une conférence de presse qu'il a animée à la Maison de la presse.

Be. COULIBALY

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

développement

AFP

Gambie: le président élu Barrow annonce un plan de développement

Gambie: le président élu Barrow annonce un plan de développement

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements