mis à jour le

Alpha Oumar Konaré, médiateur en chef de l’ UA en Egypte

Alpha Oumar Konaré, ancien Président du Mali et de la Commission de l’Union africaine (UA) de 2003 à 2008, a été désigné président d'un Groupe de haut niveau de l’Union africaine (UA) pour l’Egypte, a appris APA lundi, auprès de l'organisation panafricaine.

 

L’ancien Président du Botswana, Festus Mogae Gontebanye et l’ex Premier ministre Djiboutien, Dileita Mohamed Dileita, sont les autres membres du Groupe qui sera assisté par une équipe d’experts.

 

 

Le Groupe aura notamment pour mandat « d’interagir avec les autorités au pouvoir et les autres parties prenantes égyptiennes, afin d’établir un dialogue politique constructif ».

 

 

Il va également s’efforcer « d’appuyer les efforts déployés en vue d’une transition qui conduirait à un retour rapide à l’ordre constitutionnel, à la préservation des acquis de la Révolution de janvier-février 2011 et à la consolidation du processus démocratique en Egypte ».

 

Le Groupe envisage de se réunir à Addis Abéba (Ethiopie) dans les « prochains jours », avant de se rendre, en Egypte pour des « contacts initiaux » avec les autorités et les autres parties prenantes.

 

 

Mohamed Morsi, le premier dirigeant élu démocratiquement en Egypte, a été placé en résidence surveillée suite à sa destitution accueillie par des scènes de liesse à la place Tahrir située au centre du Caire et où les manifestants se regroupaient depuis quelque temps pour demander sa démission.

 

 

L’armée était intervenue, après la fin de l’ultimatum qu’il avait donné mercredi dernier aux Frères musulmans, dont Morsi est membre.

 

 

Cette intervention est survenue après plusieurs jours de rassemblements organisés par les opposants à Morsi, soupçonné de promouvoir un régime islamiste, et de négliger les « graves » problèmes économiques auxquels le pays est confronté.

 

 

Le juge Adli Mansour, président de la Cour constitutionnelle en Egypte, a prêté serment jeudi comme président de la transition en Egypte.

 

L’ancien Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Mohamed El Baradeï, a été nommé samedi Premier ministre du gouvernement intérimaire d’Egypte, trois jours après le mouvement populaire qui a renversé le président élu Mohamed Morsi, remplacé par Adli Mansour.

 

 

La confrérie des Frères musulmans à laquelle appartient Morsi, a rejeté de participer à un quelconque gouvernement de transition.

Le guide suprême des Frères musulmans d’Egypte, Mohamed Badii, a appelé à la mobilisation permanente dans toutes les places du pays jusqu’au retour au pouvoir de Mohamed Morsi, destitué mercredi par l’Armée.

 

 

Agence Africaine de Presse

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

médiateur

AFP

Le Burundi demande

Le Burundi demande

AFP

Burundi: l'opposition invitée par le médiateur ougandais

Burundi: l'opposition invitée par le médiateur ougandais

AFP

Burundi: l'envoyé spécial de l'ONU quitte son rôle de médiateur

Burundi: l'envoyé spécial de l'ONU quitte son rôle de médiateur

chef

AFP

Nigeria: le chef de Boko Haram dément avoir été blessé

Nigeria: le chef de Boko Haram dément avoir été blessé

AFP

Nigeria: le chef de Boko Haram blessé par un bombardement

Nigeria: le chef de Boko Haram blessé par un bombardement

AFP

Tunisie: visite houleuse du chef du gouvernement dans le Sud

Tunisie: visite houleuse du chef du gouvernement dans le Sud

UA

Développement

Comparez les performances des pays africains

Comparez les performances des pays africains

querelles

La présidentielle malienne est déjà contestée

La présidentielle malienne est déjà contestée

Jeune Afrique

UA : pour Fatou Bensouda, les détracteurs de la CPI "protègent les criminels" (JA)

UA : pour Fatou Bensouda, les détracteurs de la CPI "protègent les criminels" (JA)