SlateAfrique

mis à jour le

Le ras-le-bol des étudiants camerounais en Russie

Les étudiants camerounais de Russie sont en colère. Le Journal du Cameroun a rapporté, le 23 août, la situation très précaire des ressortissants titulaires de bourses d’études.

Ces derniers protestent à propos du non-paiement de leurs arriérés Depuis maintenant 23 mois, ils n’ont plus touché cette subvention et en subissent les conséquences. L’absence de bourse plonge nombre d’entre eux dans une grande précarité. Beaucoup risquent d’être expulsés des foyers universitaires.

Leur porte-parole a adressé une lettre à plusieurs interlocuteurs, dont l’ambassadeur du Cameroun en Russie. Les étudiants présents sur le territoire russe comptent protester de manière pacifique si leurs soldes ne sont pas réglés rapidement. Outre le boycott du vote électoral imminent, ils entendent entamer une grève de la faim à compter du 31 août, au sein même des locaux de l’ambassade.

«Nous sommes ahuris et meurtris, mais très révoltés et en colère du peu d’importance que le gouvernement [...] accorde à la situation des étudiants camerounais en Fédération de Russie. [...] Le traitement à nous associer mérite d'être réfléchi et plus humain», estime leur porte-parole.

Les étudiants avaient déjà fait part de leur situation au président Paul Biya lui-même. Ils espèrent obtenir la même générosité que leurs compatriotes partis en Chine et victimes des mêmes problèmes, mais dont les arriérés ont été récemment totalement épongés.

Lu sur le Journal du Cameroun