mis à jour le

LUTTE CONTRE LA PIRATERIE ET LE TERRORISME : Le Sénégal et la Mauritanie organisent des patrouilles conjointes

Le Sénégal et la Mauritanie renforcent la sécurisation de leur frontière, avec une patrouille conjointe sur le grand bras du fleuve, qui sera pérennisée les jours à venir. Plus de quarante hommes des deux pays, ont participé à la première opération qui permettra de nuire l'ennemi.

Le Sénégal et de la Mauritanie, deux pays frontaliers, organisent des patrouilles fluviales conjointes, afin de lutter contre le terrorisme, la piraterie, mais aussi pour avertir les malintentionnés. Le gouverneur de la région de Saint-Louis, Ibrahima Sakho, le commandant de la zone militaire n°2 le colonel Babacar Seck et Le capitaine Mohamed Ould Abdou Rahmane de l'armée mauritanienne, ont surveillé les patrouilles qui ont eu lieu sur le grand bras du fleuve. « Vous n'êtes pas sans savoir que nous sommes dans une région où plusieurs menaces pèsent sur nous, concernant la piraterie, le terrorisme et les trafiques qui peuvent porter préjudice à nos peuples », a déclaré le capitaine Mohamed Ould Abdou Rahmane de l'armée mauritanienne. Pour lui, il est nécessaire que les pays frontaliers réunissent leurs forces pour éradiquer ce fléau qui prend, chaque jour, de l'ampleur. Ainsi, il dira que « chaque pays sait que seul, il ne peut assurer la surveillance de ses frontières, alors, la surveillance combinée et conjointe est une nécessité. Nous voulons donner une leçon à nos ennemis. Nous sommes là et nous allons travailler main dans la main. La frontière entre les deux pays est un espace sensible. Il faut qu'elle soit ouverte pour faire passer les marchandises. La Mauritanie, depuis quelques temps, avec la menace terroriste au Nord, a crée des points de passages, et nous envoyons des unités de tireurs sur le fleuve pour nous assurer que les transports ne se feront que sur les passages autorisés. Je crois qu'on a programmé une deuxième patrouille, et nous allons tout faire pour que tout se passe bien », a annoncé Mohamed Ould Abdou Rahmane.

Pour la première opération de patrouille fluviale conjointe, une quarantaine d'éléments mauritaniens et sénégalais des forces de sécurités et de défense ont été mobilisés. Une mobilisation qui a permis aux deux pays, d'assurer une bonne sécurisation de la frontière sénégalo-mauritanienne. « C'est la première fois qu'on a pu concrétiser ce travail sur le fleuve. Il y a trois dimensions. La première, c'est de marquer notre présence sur le fleuve. Il faut que les populations sachent que nous sommes là derrière, pour les protéger. La deuxième, c'est de marquer notre volonté de coopération entre les deux pays. Et en fin, le fleuve, c'est un lieu de recueillement de renseignements. Ceci explique que nous pouvons avoir des informations pour le travail », a-t-il précisé.

Le gouverneur de Saint-Louis, El Hadj Ibrahima Sakho lui, a insisté sur la sécurisation des frontières qui est un objectif majeur pour les deux pays. « Cette opération a pour objectif de sécuriser les populations, et de dissuader toute velléité d'attaque contre le Sénégal et la Mauritanie ».

Ousseynou Diop Rewmi Quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

lutte

AFP

Lutte contre le terrorisme: sommet de la Cédéao le 14 septembre

Lutte contre le terrorisme: sommet de la Cédéao le 14 septembre

AFP

Au Kenya, la lutte contre le braconnage passe aussi par la high-tech

Au Kenya, la lutte contre le braconnage passe aussi par la high-tech

AFP

Sahel: la lutte contre les groupes jihadistes, un travail de Sisyphe

Sahel: la lutte contre les groupes jihadistes, un travail de Sisyphe

piraterie

AFP

La piraterie en fort développement dans le golfe de Guinée en 2018 (Bureau maritime)

La piraterie en fort développement dans le golfe de Guinée en 2018 (Bureau maritime)

AFP

Dans le Golfe de Guinée, "African Nemo" contre la piraterie et la pêche illégale

Dans le Golfe de Guinée, "African Nemo" contre la piraterie et la pêche illégale

AFP

Les actes de piraterie en mer au plus bas depuis 22 ans

Les actes de piraterie en mer au plus bas depuis 22 ans

terrorisme

AFP

Guterres: le G5-Sahel ne suffira pas

Guterres: le G5-Sahel ne suffira pas

AFP

Kagame: les pays africains "doivent travailler ensemble" contre le terrorisme

Kagame: les pays africains "doivent travailler ensemble" contre le terrorisme

AFP

Burkina: man

Burkina: man