mis à jour le

Y a-t-il manque de pièces de 50 F CFA à Ouagadougou ou est-ce une arnaque organisée par les propriétaires de boutiques et autres vendeurs de la capitale burkinabè ?

Y a-t-il manque de pièces de 50 F CFA à Ouagadougou ou est-ce une arnaque organisée par les propriétaires de boutiques et autres vendeurs de la capitale burkinabè ? En tous les cas, il y a quelque chose qui cloche ! En effet, ces temps-ci, l'on s'entend fréquemment dire, après des achats dans les boutiques à Ouagadougou : « il n'y a pas de pièces de 50. On fait comment ? » Face à cette interrogation, le client est soit obligé, malgré lui, d'échanger ses 50 FCFA contre un produit de la même valeur, soit (...) - On murmure

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

Ouagadougou

AFP

Burkina: des exercices de simulation d'attaques terroristes

Burkina: des exercices de simulation d'attaques terroristes

AFP

Cinéma: le Fespaco de Ouagadougou fête son cinquantenaire sous tension

Cinéma: le Fespaco de Ouagadougou fête son cinquantenaire sous tension

AFP

Les pays du G5 Sahel en sommet

Les pays du G5 Sahel en sommet

arnaque

AFP

Mondial-2018: des Nigérians bloqués en Russie après une arnaque au Fan ID

Mondial-2018: des Nigérians bloqués en Russie après une arnaque au Fan ID

Vos Contributions

La Grande Arnaque : comment le coup d’état militaire en Egypte a été ficelé

La Grande Arnaque : comment le coup d’état militaire en Egypte a été ficelé

Actualités

Adel Dridi : «  Je n’ai arnaqué personne »

Adel Dridi : « Je n’ai arnaqué personne »

capitale

AFP

En Libye, les forces de Haftar piétinent toujours aux portes de la capitale

En Libye, les forces de Haftar piétinent toujours aux portes de la capitale

AFP

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale

AFP

Aux portes de la capitale libyenne, le jeu du chat et de la souris

Aux portes de la capitale libyenne, le jeu du chat et de la souris