mis à jour le

Y a-t-il manque de pièces de 50 F CFA à Ouagadougou ou est-ce une arnaque organisée par les propriétaires de boutiques et autres vendeurs de la capitale burkinabè ?

Y a-t-il manque de pièces de 50 F CFA à Ouagadougou ou est-ce une arnaque organisée par les propriétaires de boutiques et autres vendeurs de la capitale burkinabè ? En tous les cas, il y a quelque chose qui cloche ! En effet, ces temps-ci, l'on s'entend fréquemment dire, après des achats dans les boutiques à Ouagadougou : « il n'y a pas de pièces de 50. On fait comment ? » Face à cette interrogation, le client est soit obligé, malgré lui, d'échanger ses 50 FCFA contre un produit de la même valeur, soit (...) - On murmure

Ouagadougou

AFP

Au Burkina, Biba, l'unique femme chauffeur de taxi

Au Burkina, Biba, l'unique femme chauffeur de taxi

AFP

Le Burkina rend hommage

Le Burkina rend hommage

AFP

Burkina: l'enquête sur les attaques

Burkina: l'enquête sur les attaques

arnaque

Vos Contributions

La Grande Arnaque : comment le coup d’état militaire en Egypte a été ficelé

La Grande Arnaque : comment le coup d’état militaire en Egypte a été ficelé

Actualités

Adel Dridi : «  Je n’ai arnaqué personne »

Adel Dridi : « Je n’ai arnaqué personne »

Nabil

Arnaque à Bobo : L'image des tradi-praticiens en jeu

Arnaque à Bobo : L'image des tradi-praticiens en jeu

capitale

AFP

Reprise des vols depuis la capitale libyenne

Reprise des vols depuis la capitale libyenne

AFP

Centrafrique: Birao, capitale

Centrafrique: Birao, capitale

AFP

En Egypte, le rêve d'une nouvelle capitale en plein désert

En Egypte, le rêve d'une nouvelle capitale en plein désert