mis à jour le

Mo Abudu (centre), Lagos, 30 juin 2013 ©EbonyLifeTV
Mo Abudu (centre), Lagos, 30 juin 2013 ©EbonyLifeTV

Mosunmola Abudu, la Oprah Winfrey nigériane

Elle veut changer la façon dont le reste du monde perçoit l'Afrique et les Africains.

Le moins que l’on puisse dire c’est que Mo (de son vrai prénom Mosunmola) Abudu n’a pas sa langue dans la poche. Cette femme de média nigériane de 48 ans se présente comme une militante et une Africaine «émancipée et décomplexée». Elle veut changer le regard que les téléspectateurs portent sur l’Afrique et sur le continent, tordre le cou aux clichés et à toutes les idées reçues.

«Toutes les femmes africaines n’ont pas un tas de bois sur la tête et un bébé attaché sur le dos», fait-elle savoir, fin juin, à Associated Press, lors du lancement d’Ebony Life TV, la première chaîne de divertissement africaine, à Lagos, au Nigeria.

De fait, les programmes de la toute nouvelle chaîne afro visent à promouvoir une Afrique émergente, débarrassée de l’image misérabiliste qui lui colle à la peau. Mo Abudu qui se compare déjà à l’Américaine Oprah Winfrey entend montrer que les Africains aussi savent être glamour et offrir du rêve:

«Nous voulons montrer qu’il est possible de venir passer ses vacances en Afrique et d’en profiter un  maximum.»

Pour cela aucun sujet n’est mis de côté. Les scènes de la vie quotidienne, le sexe et la sexualité, la place des femmes et les questions d’identité et de genre. Dans la toute nouvelle chaîne, il est même prévu une émission censée «rétablir la vérité» sur le phénomène du blanchiment de la peau par les Africaines.

Mo Abudu est une ancienne cadre du géant pétrolier Exxon-Mobil. En 2006, elle met terme à une carrière de 20 ans  dans les ressources humaines pour se lancer dans la télévision, où elle anime une un talk show, Moments with Mo. Ce qui lui permet d'interviewer des célébrités mondiales.

De là naît son projet d’une télévision panafricaine destinée à faire revivre «la fierté black». Pourtant Ebony Life TV n’entend pas seulement montrer une Afrique des bisounours et ignorer ce qui ne va.

«Ce que nous voulons faire, c’est prouver que tout ce qui se dit sur l’Afrique est en train de changer», soutien Mo Abudu.

Lu sur Associated Press

 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: La dernière monarchie absolue d'Afrique veut interdire le divorce  Le chef du renseignement du Nigeria cachait 43 millions de dollars chez lui  Le chômage des jeunes est un problème partout en Afrique, sauf dans un pays 

Nigéria

AFP

L'économie du Nigeria embourbée dans le casse-tête des taux de change

L'économie du Nigeria embourbée dans le casse-tête des taux de change

AFP

Perquisition d'un groupe pétrolier soupçonné de corruption au Nigeria

Perquisition d'un groupe pétrolier soupçonné de corruption au Nigeria

AFP

CAF/présidence: le Nigeria demande

CAF/présidence: le Nigeria demande

Oprah Winfrey

Black beauty

Hapsatou Sy, une Oprah Winfrey en devenir

Hapsatou Sy, une Oprah Winfrey en devenir

Littérature

Les regrets d'Afrique de Toni Morrison

Les regrets d'Afrique de Toni Morrison

classes moyennes

Hassan Haddouche

Qui sont les classes moyennes en Algérie?

Qui sont les classes moyennes en Algérie?

Empathie

Ça fait quoi de vivre dans un township?

Ça fait quoi de vivre dans un township?

boom

Comment la classe moyenne africaine a triplé en trente ans

Comment la classe moyenne africaine a triplé en trente ans