mis à jour le

On vous le dit

34 douaniers promus à Chlef   Une cérémonie de remise de grades aux  douaniers de la région de Chlef a eu lieu, hier, à la salle du CCI, en présence des autorités locales et du directeur régional des douanes de Chlef. Ainsi, 34 agents et cadres des inspections divisionnaires des douanes, de Chlef, Tiaret et Mostaganem, ont été promus au grade de brigadier, officier de brigade, officier de contrôle, inspecteur principal et inspecteur divisionnaire. Intervenant à cette occasion, le directeur régional des douanes de Chlef a souligné l'importance qu'accorde la direction générale de cette institution à la formation et la promotion des personnels des douanes. Il a mis en relief les résultats obtenus par ses différents services dans le cadre de la lutte contre la contrebande, notamment le trafic de stupéfiants. Les médecins privés partent en congé   La plupart des cabinets de médecins privés affirment qu'ils sont en congé annuel pour la période juillet-août. Dans certains cas, on peut trouver devant la porte une note indiquant une permanence par un médecin remplaçant. Chez les dentistes, c'est la même situation car beaucoup de gens évitent de se soigner pendant cette période. Mais il y a un risque de se retrouver sans médecins sachant que les règles de départ en vacances ne sont jamais respectées. Enquête sur la consommation de sel iodé   La carence en iode est un des problèmes de santé publique. Ses répercussions sur la santé sont connues dont, notamment, le goitre endémique et le crétinisme endémique. Dans ce cadre, une enquête sur la consommation de sel iodé par les ménages a été lancée par la direction de la santé et de la population à travers le pays.  Chaque kilo de sel doit contenir entre 30 et 50 mg d'iode, affirment les spécialistes de la santé. Le manque d'iode, aussi bien que l'excès, sont  contre-indiqués pour la santé. La concurrence illégale et déloyale que subissent les entreprises publiques n'est pas seulement à l'origine des difficultés économiques qui les asphyxient, mais constitue aussi un danger réel sur la santé du consommateur. Le contrôle d'hygiène alimentaire fait défaut   En cette période de grande consommation, les commerçants à la sauvette ont multiplié leur présence dans les quartiers populaires pour refiler leurs marchandises douteuses. Loin du contrôle et des services d'hygiène, les vendeurs de brochettes surtout, risquent d'être derrière un certain nombre d'intoxications alimentaires sachant que la viande utilisée est congelée, donc avec des normes d'utilisation qui ne sont jamais respectées. Un barbecue d'un autre âge, une bouteille d'eau à la couleur douteuse, du pain dans un casier à même le sol, tel est le matériel pour préparer ces brochettes qui font la joie des enfants. Les services de contrôle d'hygiène devraient programmer des visites inopinées à l'intérieur des cités pour constater l'importance du danger.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien