mis à jour le

Les contrats de performance passés à la loupe

Abondance de production, augmentation des superficies, prise en charge administrative et financière des problèmes soulevés par les agriculteurs et recentrage des priorités orientées désormais vers la sécurité alimentaire du pays. Tels sont les points forts qui ressortent de l'évaluation faite, hier, au ministère de l'Agriculture, des contrats de performance pour la campagne 2012-2013. Selon le ministre, Rachid Benaïssa, la quasi-totalité des filières ont enregistré des résultats satisfaisants, voire des performances qui dépassent, dans certains cas, les objectifs retenus. C'est le cas notamment pour la pomme de terre et autres produits de large consommation dont la production et les rendements ont nettement évolué. Quant aux céréales, le ministre de l'Agriculture a indiqué que «la marge de progrès est encore grande», pour peu que les céréaliculteurs améliorent leurs techniques, recourent à l'irrigation d'appoint et utilisent de meilleures semences. Ceci est particulièrement valable pour le blé tendre dont la culture ne couvre que 18% des besoins. «Le rythme de production de cette espèce, connue pour sa fragilité, ne suit pas l'évolution de la filière. Mais avec l'extension des superficies, nous nous attendons à ce que les agriculteurs investissent dans cette spéculation, d'autant qu'une nouvelle cartographie agricole sera prochainement mise à la disposition des directeurs des services agricoles pour orienter les céréaliculteurs désirant investir dans ce créneau», a expliqué le ministre. L'autre point négatif relevé lors de cette rencontre d'évaluation a trait à l'introduction des nouvelles techniques, jugée «trop lente» en ce sens que l'implication des universitaires, des chercheurs et autres spécialistes n'est pas à la hauteur des attentes exprimées par les agriculteurs. Enfin, s'agissant du foncier agricole, M. Benaïssa a indiqué que sur les 219 000 exploitants recensés, 218 000 ont déposé leur dossier pour régulariser leur situation et obtenir leur acte de propriété. Pas moins de 39 000 demandes de régularisation ont été rejetées et déclarées non conformes, dont 2000 présentent des cas litigieux.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

contrats

AFP

Baisse des contrats aidés

Baisse des contrats aidés

AFP

RD Congo: Greenpeace "salue" l'annulation de contrats forestiers illégaux

RD Congo: Greenpeace "salue" l'annulation de contrats forestiers illégaux

AFP

En Egypte, le président chinois Xi Jinping signe pour 15 milliards de dollars de contrats

En Egypte, le président chinois Xi Jinping signe pour 15 milliards de dollars de contrats

performance

Isidore AKOUETE

Ligue 2-Lens : Kombouaré :

Ligue 2-Lens : Kombouaré :

Actualités

IBM NeXtScale System : Une plate-forme

IBM NeXtScale System : Une plate-forme

Nabil

Mise en œuvre de la SCADD : Accord sur la matrice de performance 2014-2016

Mise en œuvre de la SCADD : Accord sur la matrice de performance 2014-2016