mis à jour le

SNIPIL: ABDOURHAMANE HINFA TOURE PREND LES RêNES

Le 12ème congrès ordinaire du Syndicat national de l’information, de la presse et de l’industrie du livre (SNIPIL) s’est tenu jeudi à la Maison de la presse.  Présidée par Seydou Baba Traoré, conseiller technique au ministère de la Communication, l’ouverture des travaux s’est déroulée en présence du secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), Siaka Diakité, des patrons de presse, d’entreprises de presse. Les délégués des différentes structures affiliées au SNIPIL, les journalistes de la presse publique et privée et toutes les autres corporations travaillant dans le monde des médias étaient aussi présents. « Unité syndicale pour une paix durable au Mali » était le thème du congrès.

L’ordre du jour portait essentiellement sur le renouvellement du bureau exécutif national du syndicat. A l’issue d’une longue journée de travail et de discutions chaudes, les congressistes ont à l’unanimité  élu Abddourhamane Hinfa Touré de  l’ORTM, comme nouveau secrétaire général. Il est secondé par notre collègue de l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP), Moriba Coulibaly. Abdourhamane Hinfa Touré est désormais à la tête d’un bureau de 25 membres et 5 autres dans une commission de contrôle pour un mandat de 5 ans renouvelable.  » Il ne s’agit pas d’être seulement membre du bureau du SNIPIL, il faut aller au feu se battre corps et âme et participer à toutes les réunions pour défendre les intérêts du syndicat » a conseillé, le président de séance, le doyen Oumar Siby.

Le nouveau secrétaire général du SNIPIL a exhorté son équipe à réussir là où l’ancien bureau a échoué, avant de féliciter l’équipe sortante.

Mais auparavant à l’ouverture des travaux le secrétaire général de l’UNTM, avait expliqué que certes un congrès est  l’occasion d’évaluer les résultats atteints pendant l’exercice d’un mandat qui s’achève, mais aussi c’est le lieu d’un exercice démocratique pratique où l’esprit critique doit prendre le pas sur l’esprit de critique. « Il s’agit pour ces assises d’analyser et de comprendre les enjeux auxquels votre organisation est confrontée pour proposer des solutions idoines susceptibles de favoriser  les conditions de succès les meilleures face aux combats futurs. L’UNTM donnera un écho favorable aux résolutions et recommandations des travaux en accompagnant le nouveau bureau a assuré Siaka Diakité.

Le représentant du ministre de la Communication, Seydou Baba Traoré a rappelé le contexte socio-politique et sécuritaire difficile dans lequel se tient le congrès. Le rôle du SNIPIL, singulièrement l’ensemble des médias doit s’inscrire dans la logique d’aider, soutenir, appuyer et accompagner le gouvernement à relever ces défis très énormes et capitaux pour notre pays.

Créé en 1963 le SNIPIL est composé des comités syndicaux de l’ORTM, l’AMAP, de l’Agence  nationale de la communication pour le développement (ANCD), de l’Agence des technologies, de l’information et de la communication (AGETIC), du Centre national de cinématographie du Mali (CNCM), du Conseil supérieur de la communication plus le cabinet « DAF », de la Société malienne des emballages en papiers cartons (SOMEPAC), les éditions imprimerie (EDIM), Graphique industrie et en perspective le comité des photographes.

  S. Y WAGUE

 

 

 

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A